Formule 1

Ferrari explique la décision de ne pas avoir visé le meilleur tour

L’important était que Leclerc termine cinquième

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 mars 2019 - 11:42
Ferrari explique la décision de ne (...)

Cinquième derrière son coéquipier et avec 30 secondes d’avance sur Kevin Magnussen, sixième à ce moment-là, Charles Leclerc aurait pu rentrer une nouvelle fois aux stands, chausser des pneus tendres et viser le meilleur tour en course afin de récupérer un point et en retirer un à Mercedes. Mais Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, explique pourquoi cette option n’a pas été retenue.

"Nous avions une fenêtre pour faire rentrer Charles pour de nouveaux pneus et viser le meilleur tour, mais j’ai dit que lorsque vous vous arrêtez, il y a un risque" admet Binotto.

"Je pense qu’il était plus important de ramener la voiture à l’arrivée et de marquer les points. Il y a parfois des courses où vous n’êtes pas le meilleur mais où il est important de marquer et au final, c’était notre choix. Nous analyserons cette décision, mais elle a été prise pour cette raison."

Une prudence qui s’est aussi vue dans la décision de figer les positions lorsque Leclerc a rattrapé Sebastian Vettel en fin de course : "Quand Seb s’est arrêté et a mis les pneus mediums, il n’a pas eu l’adhérence attendue et a été attaqué par Max Verstappen, nous avons donc décidé de figer sa place en piste."

"Nous avons décidé de ramener la voiture à l’arrivée. Il gérait les pneus jusqu’à la fin et je pense qu’à 10 tours de l’arrivée, nous avons décidé de ne prendre aucun risque et de verrouiller les positions, afin de ramener les deux voitures à l’arrivée et de marquer des points."

Ferrari

expand_less