Formule 1

Ferrari et Renault F1 dénoncent les ‘failles’ des jetons profitant à Racing Point et AlphaTauri

Haas et Alfa Romeo lésées également

Recherche

Par A. Combralier

19 juillet 2020 - 09:53
Ferrari et Renault F1 dénoncent les (...)

Mercredi dernier fut une date importante mais passée un peu inaperçue : c’est à cette date que la FIA a demandé aux équipes de dévoiler leurs cartes, ou plutôt leurs jetons, et de dire où elles les dépenseront pour développer leur voiture.

Car pour faire face à la crise économique, la FIA a décidé d’imposer un gel partiel des châssis : ils ne pourront évoluer que dans des proportions réduites, à l’image des V6 au début de l’ère hybride.

C’est là une difficulté supplémentaire pour Ferrari, qui a bien du retard aérodynamique à rattraper...

« Nous avons soumis nos jetons » a confié Mattia Binotto en conférence de presse, au Hungaroring.

« Nous essayons d’une manière ou d’une autre de traiter tout ce que nous pouvons pour la prochaine saison en termes de développement de la voiture, en essayant de comprendre quelles sont les plus grandes faiblesses. Le système de jetons a été mis en place en prévision du gel total que nous avons. Je pense qu’il était important d’avoir au moins deux jetons. Il est évident que le système est globalement, permettez-moi de le dire, un compromis compte tenu de l’ensemble de la situation post-Covid. Nous ne pouvons pas être pleinement satisfaits car, si vous regardez où nous en sommes en tant que Ferrari, notre intention aurait été de nous développer pleinement mais nous comprenons l’intérêt de cela. »

« Et chez Ferrari, connaissant notre situation, nous avons évalué ce système comme un acte de responsabilité envers toute la Formule 1 et les autres écuries. »

Visiblement, Mattia Binotto n’est cependant pas satisfait de certaines exceptions... Il existe en réalité une faille dans le règlement : aucun jeton ne sera à dépenser, si une équipe souhaite upgrader des pièces 2019 en pièces 2020 pour la saison 2021.

Or, Racing Point utilise actuellement de pièces de la Mercedes de 2019, et pourra donc faire évoluer ces pièces sans utiliser de jetons. AlphaTauri est dans la même situation puisque l’équipe utilise, en 2020, des pièces de la Red Bull de l’an dernier. Haas et Alfa Romeo sont lésées puisqu’elles utilisent de nombreuses pièces de la Ferrari… 2020.

De fait, les équipes déjà désavantagées (Alfa Romeo, Haas) vont se retrouver potentiellement encore plus loin de Racing Point et AlphaTauri l’an prochain.

Voici pourquoi Mattia Binotto hausse le ton !

« Je pense que nous ne sommes pas entièrement satisfaits qu’il y ait des équipes qui puissent éventuellement faire évoluer leur package complet, le faisant passant d’un package 2020 à un package 2021. Ce serait injuste, car la saison avec deux jetons est similaire pour tout le monde. Nous n’avons que deux jetons et tout le monde devrait être limité à ça. »

Otmar Szafnauer, le directeur de Racing Point, s’est exprimé à la suite de Mattia Binotto. Fera-t-il évoluer la Mercedes de 2019 en Mercedes de 2020 l’an prochain ?

« Nous aussi, nous avons décidé il y a quelque temps de nous pencher sur la manière d’utiliser nos jetons. Nous avons fait notre choix. Je pense que le système de jetons en lui-même fonctionne bien et quand vous avez une variété d’éléments dans toutes les équipes, et il fonctionne bien aussi pour voir comment permettre certains développements pour les uns et d’autres développements pour les autres. Je pense donc que le système de jetons était une façon intelligente de permettre à certains d’économiser de l’argent à l’avenir en raison de la situation du virus. C’est bien, c’est juste et nous avons déjà choisi comment les utiliser et c’est ce que nous allons faire. »

Enfin, Marcin Budkowski, directeur exécutif de Renault F1 Team, évoque le système comme un "mal nécessaire" pour la F1, même si cela retardera la progression de Renault l’an prochain. Lui aussi dénonce les failles de ce système, rejoignant Mattia Binotto.

« Nous sommes toujours en train de chercher où les dépenser au mieux. Nous avons encore quelques jours et quelques opportunités entre lesquelles nous devons choisir, mais je soutiendrai également le point de vue de Mattia selon lequel le système a malheureusement quelques défauts. Il y a là une faille qui permettrait à quelques équipes de bénéficier du système et c’est quelque chose dont nous discutons avec la FIA et les autres équipes et nous espérons que cela sera réglé. »

FIA

Ferrari

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less