Ferrari et Mercedes jurent ne pas compliquer l’arrivée de Volkswagen en F1

Si le règlement tarde promis, ce n’est pas nous…

Recherche

Par Alexandre C.

9 juillet 2022 - 14:01
Ferrari et Mercedes jurent ne pas (...)

Alors que l’arrivée de Porsche et d’Audi en F1 ne semble plus qu’une question de temps, l’annonce officielle attendra l’homologation définitive du règlement de la prochaine unité de puissance pour 2026.

L’annonce devait même être faite par Porsche au Red Bull Ring ce week-end, mais la dernière réunion de la Commission F1 a reporté la décision.

Qu’est-ce qui bloque ? Sont-ce peut-être les concessions prévues aux nouveaux arrivants ? Comme du temps supplémentaire au banc d’essais… Ou bien tout simplement, les manufacturiers actuels estiment-ils que plus le règlement tarde, plus ce sera difficile au groupe Volkswagen de réussir son entrée ?

Evidemment, Mattia Binotto, pour Ferrari, nie toute mauvaise volonté. Il rappelle d’ailleurs que l’abandon du MGU-H, une pièce complexe, est la preuve que Maranello n’a rien contre la menace Volkswagen.

« Nous sommes très heureux qu’Audi et Porsche rejoignent la F1. »

« Nous sommes très positifs car c’est formidable pour la F1, c’est formidable d’avoir plus de constructeurs. Et c’est formidable d’avoir le groupe VW dans notre championnat de F1. »

« Donc nous avons fait tout ce que nous pouvions pour essayer de nous adapter et nous assurer qu’ils étaient heureux. Nous avons retiré le MGU-H, nous l’avons fait uniquement pour essayer de les aider à rejoindre la F1, et je crois que pour nous, retirer cette pièce n’est peut-être pas le meilleur choix. »

« C’est un compromis parce que c’est une technologie que nous connaissons assez bien. C’est une technologie à très haut rendement, ce qui est excellent pour la F1. Je pense donc que, dans l’ensemble, nous sommes très positifs et constructifs. »

« Maintenant, pourquoi cela prend-il autant de temps ? Parce que c’est le temps qui est nécessaire pour faire ces choses correctement. Et tout simplement, nous ne sommes pas prêts pour le moment. Pas seulement nous en tant que constructeurs actuels, mais la FIA, parce que ce sont eux qui mènent les discussions. »

« Et aussi, je pense que pour Audi et Porsche, les règlements actuels ne sont pas encore prêts. Ce sont encore des points ouverts à la discussion. Et ces points ouverts doivent simplement être abordés, discutés et approuvés. »

A l’unisson avec Mattia Binotto, Toto Wolff jure que Mercedes aimerait aussi que le règlement de l’unité de puissance soit avalisé au plus vite...

« Au contraire, nous ne voulons pas retarder ces règlements, mais nous voulons qu’ils soient en place. »

« Nous avons abandonné le MGU-H, qui était une avancée massive pour accueillir les nouveaux arrivants. »

« Et de toute façon, on nous a dit que d’ici la fin de l’année [2021], nous allons avoir la confirmation qu’ils [Volkswagen] arrivent en F1. Cette confirmation n’a pas été donnée jusqu’à aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi. »

Toto Wolff renvoie la balle alors à Porsche et Audi : mais qu’attendent-ils donc pour venir ?

« C’est un environnement où les règlements vont changer tout le temps, donc vous ne pouvez pas le rendre dépendant des règlements. »

« Nous avons fait de grands pas vers eux. Et ensuite, nous ferons les dernières étapes de la réglementation. Ce sont les détails qui comptent, et cela n’a pas d’importance si nous discutons de 50 heures de banc d’essais en plus pour un nouveau venu. »

« Mais nous aimerions qu’ils fassent partie du spectacle. Ils sont assis sur la table de négociation de ces règlements depuis un certain temps, mais ils ne se sont pas encore engagés. »

Ferrari

Audi - Porsche - VW

Info Formule 1

Photos

Vidéos