Formule 1

Ferrari et McLaren F1 ne veulent faire ‘aucune concession’ à Porsche et Audi

Ils doivent avoir la vie dure

Recherche

Par Alexandre C.

9 novembre 2021 - 18:27
Ferrari et McLaren F1 ne veulent (...)

Volkswagen pense de plus en plus à une arrivée en F1 prochainement, pour la nouvelle réglementation de l’unité de puissance d’ici 2026. Et afin d’encourager la venue de Porsche ou Audi, la F1 a déjà fait une concession : enlever le MGU-H, aussi complexe que coûteux, de la prochaine ère règlementaire.

Ainsi pour construire une nouvelle unité de puissance, Porsche ou Audi n’aura pas à contourner ce problème qui a causé tant de migraines à Honda ; les motoristes actuels devront également repenser leur V6.

D’où cette question : ne facilite-t-on pas trop la vie à Volkswagen ? Surtout quand l’on se rappelle que grâce au WEC, Porsche et Audi ont déjà acquis des compétences certaines en matière d’hybride. De plus grâce à un partenariat possible avec Red Bull Powertrains, Porsche ou Audi pourraient vite faire de gros progrès.

Chez Ferrari, Mattia Binotto, qui dirige une équipe mais aussi un motoriste, avertit donc la F1 : le groupe Volkswagen ne doit pas avoir la vie si facile en entrant en F1 !

« Si vous êtes des nouveaux venus, vous devez sans aucun doute partir d’une feuille blanche. »

« Vous devez investir dans la construction de vos propres bancs d’essai. Et je pense que les dépenses en capital pour les investissements sur banc d’essais sont certainement nécessaires. Les autres ressources, comme les heures de fonctionnement des bancs ou les frais d’exploitation, je ne suis pas trop sûr. »

« La raison pour laquelle, tout d’abord vous avez 2022, c’est ce que nous appelons le Far West - chacun est libre de faire ce qu’il veut. Et je suis presque sûr que le nouveau venu commencera à se développer en se concentrant entièrement sur cette date. »

« Si vous êtes un nouveau venu, vous avez l’avantage de vous concentrer uniquement sur le nouveau développement, alors que nous, les constructeurs actuels, devons répartir nos efforts entre les opérations en cours et ce qui sera le nouveau. »

« La suppression du MGU-H, qui a été convenue, implique qu’il s’agit d’un tout nouveau projet pour tout le monde. Il s’agit donc de repartir de zéro pour tout le monde et je ne pense pas qu’ils soient désavantagés. »

« Ils ont des compétences sur les carburants, les carburants renouvelables, ils ont des compétences sur l’électrique. Je ne suis pas sûr qu’ils manquent de compétences pour défier les constructeurs actuels. »

McLaren aussi ne veut pas faire de concessions

Le son de cloche est le même du côté de McLaren. Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, et ancien de Porsche, ne veut pas faire plus de cadeaux qu’il n’en avait reçus à l’époque en WEC. En clair, il faut que Porsche, comme Honda, prenne le temps de souffrir un peu...

« De mon point de vue, mon approche est toujours la même que lorsque j’étais un nouveau venu, par exemple lorsque nous sommes entrés au Mans : Je ne veux aucune concession. »

« Parce que je veux me battre avec les concurrents sur un pied d’égalité. Et je pense qu’il faut aussi accepter, quand on arrive dans un sport, qu’il faut du temps pour développer cette compétitivité. »

« Dans le même temps, je ne doute pas qu’avec le calendrier mis en place, lorsque les nouvelles réglementations entreront en vigueur, quiconque entrera en F1 disposera de suffisamment de temps et, je suppose, de suffisamment de connaissances et de savoir-faire chez ces constructeurs pour être dans une position raisonnablement compétitive dès la première année. »

Audi - Porsche - VW

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less