Ferrari est satisfaite d’avoir mis Sainz à l’aise avec la F1-75

Laurent Mekies explique ce qui a changé lors des dernières courses

Recherche

Par Franck Drui

31 juillet 2022 - 09:26
Ferrari est satisfaite d'avoir (...)

Carlos Sainz a clairement haussé son niveau de jeu lors des dernières courses. Il a gagné à Silverstone, il a eu un bon rythme en Autriche et en France. Il a aidé Charles Leclerc la pole position lors des qualifications et il a encore battu son équipier ce samedi en qualifications.

Laurent Mekies, le directeur sportif de Ferrari, analyse ce qui peut ressembler à une prise de pouvoir qui va compliquer la tâche de la Scuderia s’il doit y avoir un choix à faire.

"Vous avez tout à fait raison de dire que Carlos a eu trois week-ends extrêmement forts : Silverstone, Autriche, France. Nous en sommes très, très heureux. Il n’apparaissait pas tellement dans les classements finaux de la course à part à Silverstone. Mais vous avez tout à fait raison de dire qu’il a fait de gros progrès depuis le début de saison."

"Nous ne nous sommes pas cachés de dire en début d’année que naturellement la voiture ne lui convenait pas très bien. Nous avons dû beaucoup travailler avec lui, avec ses ingénieurs, avec tout le monde à Maranello pour nous assurer que nous pouvons lui donner quelque chose avec lequel il est plus à l’aise. Et ces choses prennent du temps."

"Et lentement, il semble que nous nous dirigeons vers la bonne direction, ce qui est un autre bon signe pour l’équipe et la façon dont nous interagissons. Donc je pense que c’est là que ça se passe. Cela fait-il de quelqu’un un leader ou non ? Non, ce n’est pas le cas, ce n’est pas ce qui fait ou non un leader. Nous savons que nous avons deux très, très bons pilotes. Nous les traitons de manière à maximiser nos positions au championnat et nous les voulons aussi rapides que possible."

Qu’a changé Ferrari pour aider l’Espagnol ? Comment a-t-elle aidé Sainz à se sentir plus à l’aise avec la F1-75 ?

"Eh bien, au début, cela vient d’abord de la capacité de Carlos à analyser ce que fait la voiture et ce dont il a besoin. Et non seulement il est capable de le ressentir, mais il est capable de le communiquer aux ingénieurs et lentement nous avons pu transformer cela en actions en termes de réglages de la voiture, en termes de manière dont peut-être nous peaufinons certains des développements et c’est comme ça que ça s’est passé."

"Vous n’êtes jamais sûr que cela va produire les résultats que vous espérez jusqu’à ce que vous voyiez réellement ces tendances venir. C’est donc une bonne information, positive pour nous, de voir que la tendance semble être là."

Les médias mettent toutefois la pression sur Ferrari pour choisir un leader afin d’avoir une chance face à Max Verstappen. La tendance allait naturellement vers Charles Leclerc jusque-là. Mais si Sainz commence à prendre l’ascendant... Que va faire Ferrari ? Mekies reste encore vague...

"Vous avez raison de dire que c’est davantage discuté en dehors de Ferrari qu’à l’intérieur de l’équipe. Mais plus sérieusement, encore une fois, nous avons toujours été très clairs, vous savez. Notre objectif est d’avoir le meilleur résultat pour l’équipe, Ferrari passe en premier. Et puis bien sûr il y aura un moment où il faudra se concentrer davantage sur un pilote par rapport à l’autre si la position au championnat l’exige. Donc, cela ne signifie pas attendre la différence mathématique mais cela signifie être au point de la saison où vous pensez que c’est la bonne chose à faire."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos