Ferrari craint davantage le développement de Red Bull que de Mercedes F1

Binotto vise les deux titres cette année

Recherche

Par Olivier Ferret

23 avril 2022 - 09:51
Ferrari craint davantage le développement

Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, admet craindre beaucoup plus Red Bull que Mercedes F1 cette saison, même si l’équipe allemande a réussi à se porter à la 2e place du championnat grâce à une meilleure fiabilité pour le moment.

"L’équipe dont je me méfie le plus est clairement Red Bull : elle a une capacité supérieure de développement," lance l’Italien.

Mercedes et Red Bull payent-elles leur lutte acharnée en 2021 avec un début de saison 2022 très perturbé, côté performances pour l’une, fiabilité pour l’autre ?

"Je ne le vois pas comme ça du tout. Elles étaient très motivées, oui, par cette saison 2021, alors que pour nous il s’agissait de remonter la pente. Travailler sur la F1 de la saison à venir n’est pas facile quand vous vous prenez des coups à chaque week-end."

"Il faut y faire face, avoir un management qui accepte la situation. Mais ce n’était pas une distraction car elles savaient ce qui arrivaient en 2022."

En tout cas, Ferrari fait un excellent début de saison et peut même se passer de développements sur sa F1-75, le temps de la comprendre et l’optimiser. Le but est-il maintenant clairement de remporter les titres mondiaux, au moins le titre pilotes ?

"Non, c’est le titre constructeurs qui représente la solidité d’une équipe. Un titre pilotes serait extraordinaire mais nous visons plus."

"Nos pilotes ont le droit de se battre, à ce stade il n’y a pas besoin d’ordres venant de l’équipe. Sans son erreur à Melbourne, Carlos serait 2e du championnat. Et si Carlos gagne, il prend des points à Verstappen. C’est lui le vrai rival."

Lorsqu’on lui a demandé de décrire le duo de pilotes actuel de Ferrari, il ajoute : "Leclerc a de larges épaules - il occupe tout le circuit. S’il est en tête, il est très difficile de le battre. C’est un sorcier dans un combat. Carlos travaille dur. C’est un pilote rapide qui aime analyser les données. Il sait s’adapter et grandir et il a encore besoin de temps. Mais il y arrive toujours."

Il est clair que Leclerc est au moins le favori de Ferrari à l’heure actuelle, Binotto affirmant que la performance à Melbourne lui a rappelé ses jours avec Michael Schumacher.

"Par moments, il m’a semblé que je revivais ces bons moments. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas gagné avec un tel avantage de performance. Ce que je vois, c’est la faim - pas seulement le désir de gagner des courses ou même le championnat du monde. Bien plus que cela."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos