Formule 1

Ferrari compte sur son nouveau V6 et un châssis optimisé pour 2021

Maximiser le développement dans le cadre des règles actuelles

Recherche

Par Olivier Ferret

19 décembre 2020 - 11:15
Ferrari compte sur son nouveau V6 (...)

Mattia Binotto l’a souligné ces dernières heures : Ferrari ne peut pas se permettre de répéter une telle saison en 2021. Pour cela des progrès évidents doivent être vus, sur le moteur en priorité, puisqu’il sera entièrement nouveau, mais aussi sur le châssis et l’aérodynamique de celle qui s’appellera SF21 et sera présentée à Barcelone.

La Scuderia compte faire au mieux même si les marges de manœuvres sont limitées compte tenu du gel du développement imposé pour des raisons de coûts en ces temps de pandémie.

"Au moment du confinement, Ferrari a agi vraiment de manière très responsable pour le bien du sport automobile, pour le bien de la F1, en acceptant de reporter les règles 2021 à 2022 alors que nous investissions pleinement dans notre plan pour 2021. C’est-à-dire accepter de geler une voiture que nous savions ne pas être compétitive pour des raisons de coût pour aider les plus petites équipes, en essayant d’aider la situation générale."

"Croyez-moi que lorsque nous discutions et que nous avons accepté de geler la situation, ce fut une décision très difficile. Mais nous pensons que nous l’avons fait avec un plein sens des responsabilités envers le sport automobile et la F1."

Il faut donc aujourd’hui vivre avec cette conséquence pour préparer la future voiture. Que peut déjà nous dire Binotto de son développement ?

"Il y a beaucoup de difficultés pour 2021. Les voitures sont partiellement gelées en ce qui concerne de nombreux composants, à commencer par le châssis. L’activité en soufflerie est réduite de 60%, donc c’est presque la moitié de ce que nous étions capables de faire dans le passé et ce n’est pas seulement dans le tunnel, mais aussi les simulations. Vous savez que la capacité de développement pour l’année prochaine est réduite."

"Alors nous essayons de faire de notre mieux pour corriger au moins les faiblesses de la SF1000 pour la SF21. Pour remédier aux faiblesses, j’ai mentionné le moteur plus d’une fois. Mais la traînée de la voiture était très, très élevée en 2020. Et je pense qu’en regardant la voiture 2021, la traînée a été certainement corrigée."

Binotto a en effet évoqué ces dernières semaines de très bons résultats au banc d’essai pour le nouveau V6 de la Scuderia. Alors qu’il approche de son homologation, est-il toujours aussi satisfait ?

"Je peux confirmer que le moteur fonctionne bien sur le banc d’essai. Je pense qu’en termes de performances, ça a bien progressé, de manière significative par rapport à ce que ça a été 2020. Je pense que nous retrouverons de la compétitivité dans ce domaine, nous ne serons plus les derniers. C’est le sentiment que j’ai eu en voyant les chiffres sur le banc. Mais je ne peux pas savoir ce que font les autres, ni à quel point ils vont progresser."

"Serons-nous de retour au niveau de 2019 ? Je ne pense pas que c’est la question à se poser. Car les directives techniques ont impacté tous les motoristes, nous plus que les autres. Ce qui sera important c’est de voir où nous serons pas rapport aux autres. Nous ne serons peut-être pas les meilleurs, ce que nous voulons redevenir, mais au moins être compétitif."

"En 2020, vous savez, s’il n’y avait pas eu le gel décidé pendant le confinement, le moteur aurait été la première chose que nous aurions amélioré. Nous aurions certainement pu mettre en piste une très grosse évolution avant l’arrivée du moteur 2021. Et elle aurait été suffisante pour ne plus être le pire moteur de la grille."

Et sans gel, jusqu’où aurait pu progresser la SF1000 ? Binotto se veut plus prudent.

"Nous ne l’aurions certainement pas redessinée," admet-il, "mais en termes d’aérodynamique nous aurions pu faire plus de travail sans les limites en soufflerie et en simulation qui ont été imposées pour passer le cap de cette saison."

"A Maranello, tout le monde est sur 2021 et, très vite, nous serons rapidement sur 2022, quand nous aurons le règlement définitif et le droit de commencer le développement."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less