Formule 1

Ferrari avance ’étape par étape’ avec son moteur évolué à Sotchi

La saison 2022 est dans toutes les têtes

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 septembre 2021 - 07:44
Ferrari avance ’étape par étape’ avec (...)

Charles Leclerc partira en fond de grille dimanche à Sotchi, après qu’un nouveau moteur ait été installé sur sa Ferrari. Ce qui est également une opportunité pour la Scuderia de faire des tests grandeur nature en vue de 2022.

S’il est encore tôt pour réellement juger les progrès du nouveau bloc italien, le directeur sportif Laurent Mekies espère que la performance du week-end du Monégasque sera utile en vue de la saison prochaine, même s’il sera difficile pour lui de marquer de gros points, notamment dans la lutte avec McLaren au championnat constructeurs.

"Il est juste de dire que notre principal objectif est de travailler en vue de l’année prochaine, c’est pourquoi l’équipe a consenti à un gros effort pour amener cette nouvelle unité hybride dès maintenant, afin de confirmer que notre direction de développement est la bonne avec les retours sur la piste," a déclaré Mekies.

"C’est une chose d’avoir les simulations et le banc d’essais, mais c’est encore mieux d’avoir un retour direct du circuit, c’est pourquoi nous le faisons."

"Il est encore tôt pour se faire une opinion, nous n’avons eu que des essais libres jusqu’à présent, mais j’espère que nous allons dans la bonne direction. Bien sûr, nous devons gérer cette pénalité, mais la priorité est donnée à la saison prochaine."

Charles Leclerc lui-même ne semble pas encore avoir remarqué de différence notable sur son nouveau bloc de puissance. Mais c’est sur le long terme que la progression sera jugée.

"Je pense que la première chose à retenir est qu’il n’ait rencontré aucun problème lors des essais, ce qui est à mettre au crédit de nos équipes à Maranello qui ont préparé ce changement," poursuit Mekies. "Tout s’est bien passé, nous n’avons pas reçu de commentaires de sa part disant qu’il avait ressenti une grande différence mais ce n’était pas le but recherché, l’objectif est de progresser étape par étape dans chaque domaine et c’est ce que nous essayons de faire, le moteur ne faisant pas exception à la règle."

La prochaine étape serait logiquement d’intégrer ce nouveau moteur sur l’autre monoplace de Maranello, celle de Carlos Sainz. Mais difficile pour Mekies de dire quand cela arrivera, l’équilibre étant difficile à trouver entre la lutte face à McLaren et la préparation pour 2022.

"C’est une question difficile car comme nous l’avons dit précédemment, la différence en termes de performance ne sera pas énorme car nous parlons là de petites améliorations. De plus la pénalité est lourde sportivement. Nous nous battons pour chaque point au championnat constructeurs alors nous devons évaluer ce qui est le plus raisonnable entre améliorer la performance ou se faire pénaliser. Bien sûr, il est préférable que ce changement n’intervienne pas trop tard car plus vous attendez, moins vous en tirerez de bénéfices et je pense donc que nous prendrons la décision lors des prochaines courses."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less