Formule 1

Ferrari arrive avec un nouveau diffuseur à Portimao, des progrès attendus

Mais une pièce surtout utile pour 2021 et au-delà

Recherche

Par Alexandre C.

21 octobre 2020 - 18:18
Ferrari arrive avec un nouveau (...)

En vue d’anticiper les limitations de l’an prochain (2 jetons autorisés pour le développement de la voiture de 2021) comme pour tenter de limiter la casse au classement des constructeurs, Ferrari va poursuivre le développement de la SF1000 ce week-end à Portimao.

Ainsi que l’annonce Enrico Cardile, chef du département du développement de la performance à Maranello, Ferrari va surtout se concentrer sur le diffuseur pour ce week-end au Portugal.

« Nous avons déjà apporté quelques petites modifications à l’ensemble de l’aérodynamique de la voiture à Sotchi et en avons ajouté d’autres au Nürburgring. À Portimao, nous aurons une nouvelle évolution, principalement pour le diffuseur, complétant ainsi le programme établi au cours des derniers mois. »

Les évolutions apportées au Nürburgring semblent avoir fait franchir un cap, encore modeste, à Ferrari, surtout en qualifications. Qu’attendre de ce nouveau package aérodynamique à Portimao selon Cardile ?

« Le plus important est d’obtenir la confirmation que notre développement est sur la bonne voie. Les indications des derniers Grands Prix sont positives et nous espérons qu’il en sera de même ce week-end. Nous devons considérer que, plus que jamais cette année, le développement vise la saison suivante. Nous attendons tout de même une amélioration des performances de la SF1000 : il serait très utile de se retrouver au moins à la tête du groupe de voitures et de pilotes qui se battent actuellement à quelques dixièmes près pour la 4e place. Nous n’avons pu nous battre que deux fois cette année pour cette place au soleil, en deuxième et troisième ligne, et notre objectif d’ici décembre est de nous battre constamment pour ces places. »

« Mais alors, précisément parce que cette partie de la grille est si proche, il ne faut presque rien pour se retrouver quatrième ou douzième, mais cela fait partie du jeu. »

Le diffuseur et plus généralement l’arrière de la voiture rassemblent l’essentiel des efforts de Ferrari : c’est ainsi que même l’an prochain, la Scuderia dépensera ses deux jetons pour améliorer cette partie de sa F1. Pourquoi cela ?

« Chaque équipe a sa propre philosophie de conception, et notre conviction est que l’arrière de la voiture offre la plus grande marge d’amélioration. Je dis cela non seulement parce que c’est le domaine de la voiture où des changements assez importants ont été introduits dans le règlement technique, mais aussi parce que nous pensons que, grâce à la façon dont notre voiture fonctionne, nous pourrions vraiment faire des progrès significatifs. C’est pourquoi nous avons décidé de dépenser nos deux jetons autorisés dans le règlement, dans ce domaine même. »

Heureusement pour le développement de sa F1 2022, qui commencera à partir du 1er janvier prochain, Ferrari devrait être avantagée : car étant actuellement 6e au classement des constructeurs, elle aura environ 10 % de temps de développement en CFD et en soufflerie autorisé de plus que Mercedes et Red Bull. Finalement, perdu pour perdu, Ferrari n’aurait-elle pas intérêt à finir mal classée cette année ?

« Cela signifie que le travail que nous faisons maintenant est encore plus important. Il est essentiel que nous sachions que les concepts sur lesquels nous travaillons maintenant sont les bons, afin de ne pas perdre de temps en 2021. A partir de l’année prochaine, le nombre d’heures de développement disponibles sera inversement proportionnel à la position d’une équipe dans le classement des constructeurs de l’année précédente : plus vous êtes placé haut, moins vous avez de temps. La différence ne sera pas énorme, mais en Formule 1, chaque minute d’essai, que ce soit sur la piste, sur le banc d’essai ou dans la soufflerie, est précieuse. »

« Mais je ne plaisante pas quand je dis que notre objectif est de rattraper notre retard cette année. Quand on regarde le classement, se voir rétrograder à la sixième place fait mal et on est bien conscient que ce n’est pas une position digne de Ferrari. Nous voulons absolument nous améliorer, pour nous et pour nos fans qui nous soutiennent toujours avec passion, même dans les moments difficiles comme ceux que nous traversons actuellement. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less