Formule 1

Ferrari affiche ses objectifs pour la saison F1 2022

Binotto serait ‘déçu’ s’il ne réduit pas l’écart sur Mercedes F1 et Red Bull

Recherche

Par Alexandre C.

22 décembre 2021 - 11:12
Ferrari affiche ses objectifs pour (...)

L’année 2021 a marqué un clair redressement pour la Scuderia, qui a battu McLaren pour la 3e place au classement des constructeurs. Cependant quand on s’appelle Ferrari, on vise évidemment mieux, c’est-à-dire la première place.

Du reste Maranello a de quoi être ambitieux pour l’an prochain : le budget de l’équipe reste un des plus élevés avec Mercedes et Red Bull ; et logiquement la saison 2021 a vite été abandonnée, pour tout miser sur le nouveau règlement aérodynamique.

Cela met bien sûr plus de pression sur les épaules de Mattia Binotto. Passer de la 6e place au classement des constructeurs à la 3e, est plus facile que de passer de la 3e à la 1ere…

L’Italien veut donc aujourd’hui relativiser la tension et la pression pesant sur Ferrari. L’objectif n’est pas le titre l’an prochain, mais de continuer à progresser…

« Nous avons mis beaucoup d’efforts sur 2022, c’est la priorité, c’était pour nous une nécessité... » nous confie-t-il lors de la conférence médias de fin de saison.

« Si nous ne l’avions pas fait, il aurait été difficile d’avoir une bonne voiture ou une voiture compétitive en 2022. Pour nous, c’était plutôt une nécessité. Cela nous donne-t-il une confiance totale ? Non, nous ne pouvons pas être confiants. Nous n’avons pas de références sur ce que font les autres. »

« Ce que nous savons, c’est que nous avons mis tous nos efforts. Ce que nous avons est le meilleur résultat d’un travail d’équipe. Et c’est important pour nous. »

« Ce qui sera important pour nous l’année prochaine, c’est de continuer à progresser. Et c’est de réduire encore l’écart avec les concurrents. »

« Les nouvelles réglementations sont une opportunité claire. L’espoir est d’être compétitif et pour moi, être compétitif c’est être en mesure de gagner des courses. »

Cependant Mattia Binotto reconnaît que l’objectif final de Ferrari doit être bien sûr le titre mondial. Mais l’an prochain pour commencer, il s’agira de commencer à se battre de nouveau pour des pôles et des victoires.

« Est-ce que cela signifie que nous pouvons nous battre pour un championnat ? Si je regarde aujourd’hui, l’écart est encore grand. Mais en tant que Ferrari, cela fait partie de notre ADN. »

« Ce qui est important, c’est d’être capable de se battre au moins dans certaines courses pour la pole et pour la victoire. C’est la simple conséquence d’une croissance et d’une amélioration continues. Je serais déçu si nous ne nous étions pas améliorés par rapport à cette année. »

Une unité de puissance très évoluée

Pour accompagner ce retour au sommet, la Scuderia mise notamment sur un nouveau moteur. Une unité de puissance évoluée a déjà été introduite en deuxième moitié de saison, avec des résultats prometteurs. Avant le gel moteur début 2022, Maranello introduira aussi une évolution qui ressemble plus à une révolution.

« Le groupe motopropulseur est sensiblement différent de l’actuel, sauf pour l’hybride. »

« Pour l’hybride, ce que nous avons introduit en 2021, est ce que nous avons anticipé ce qui aurait été la spécification de 2022. »

« Il y aura quelques changements dans le système hybride pour 2022, d’abord pour le règlement, car la FIA a acquis plus de capteurs dans tous les systèmes. Mais le système global est très similaire à celui que nous avons utilisé à la fin de la saison. »

« Mais le reste, en particulier le moteur à combustion interne, est très différent, je dois le dire. »

« Nous avons un nouveau carburant, qui est l’éthanol à 10%, qui a beaucoup changé la combustion. Si l’on considère ce carburant différent, quel que soit le fournisseur, nous perdons plus ou moins 20 chevaux, ce qui signifie que la combustion elle-même a beaucoup changé. »

« Il y avait donc beaucoup d’opportunités dans le développement de l’unité de puissance et nous l’avons beaucoup modifiée, en particulier dans la conception de la combustion elle-même. »

Et sur le châssis, bien sûr la révolution sera aussi de mise avec le nouveau règlement aérodynamique...

« Sur le châssis, en quoi pouvons-nous innover ? Je pense que la façon dont nous avons abordé l’exercice était vraiment ouverte d’esprit et que lorsque nous avons examiné le concept de la voiture, nous nous sommes demandé ce qui était possible ou non - c’est-à-dire non seulement les formes extérieures mais aussi tout ce que vous auriez pu faire sous la carrosserie en termes de disposition, de conception de la suspension, d’architecture, y compris l’architecture de puissance. »

« L’équipe a apporté des innovations significatives et le design global que nous formalisons maintenant est très différent du projet 2021. »

« Nous avons un plafond budgétaire depuis 2021 qui sera encore plus restrictif l’année prochaine, encore un gros défi. Mais sur tout cela, je dois dire que l’équipe est bien organisée et, pour moi, travaille fort. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less