Formule 1

Ferrari a sacrifié la vitesse de pointe sur la SF1000 au profit de l’appui

Pour une monoplace globalement plus performante ?

Recherche

Par Olivier Ferret

12 février 2020 - 08:07
Ferrari a sacrifié la vitesse de (...)

Directeur technique et sportif de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto a précisé le concept derrière la SF1000, la monoplace que l’équipe italienne engagera tout au long de la saison 2020 de Formule 1.

L’équipe veut profiter de son moteur pour compenser l’ajout d’appui aérodynamique, mais l’Italien explique que la SF1000 devrait être probablement plus lente en ligne droite que sa devancière, au profit de sa maniabilité.

"Nous avons clairement augmenté le niveau d’appui aérodynamique avec la SF1000 et, ce faisant, nous avons également augmenté le niveau de traînée," concède Binotto.

"Nous pensons que nous avons une voiture qui sera plus rapide dans les virages mais probablement plus lente en ligne droite. Où est le bon équilibre ? Difficile de le savoir, difficile de savoir aussi ce qu’ont fait les autres. Mais nous avons considérablement augmenté les appuis."

L’avantage de vitesse en ligne droite de l’année dernière était en partie dû à une philosophie d’aileron avant à faible traînée. Binotto assure que la même approche sera adoptée cette année même si l’aileron de la voiture présenté hier en Italie est l’ancien.

"Peut-être que ce n’est pas notre dernier concept que nous avons présenté mais c’est certainement notre référence, notre point de départ et nous l’aurons lors de nos essais hivernaux. Ce que nous avons présenté, pas le nez mais l’aileron avant, c’est bien celui que nous avons utilisé pour finir l’année 2019. Nous ne changerons donc pas notre concept global, il restera donc dans cette lignée."

"Je pense que c’est le bon concept pour nous," assure l’Italien.

"Nous avons beaucoup amélioré les appuis avec ce concept, non seulement à travers l’aileron avant, mais si vous regardez toute la voiture, les déflecteurs en particulier, il y a un niveau de complexité très élevé."

Binotto a fait référence hier a des concepts très extrêmes sur la SF1000 mais cela ne veut pas dire que la direction prise par Ferrari est différente. On remarque notamment un piqué plus prononcé de la voiture vers l’avant, similaire à ce que fait Red Bull depuis des années.

"Le bon angle du piqué est quelque chose que nous allons tester à Barcelone et peut-être lors des courses à suivre. Encore une fois, le point de départ de cette voiture est celui de l’année dernière, nous n’avons pas changé le concept. Je dirais donc que l’empattement et le piqué sont assez similaires, ce dernier paramètre pouvant évoluer."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less