Formule 1

Ferrari a mis les petits plats dans les grands pour son nouveau V6

Enrico Gualtieri a beaucoup travaillé sur 2021 mais 2022 est déjà dans sa tête

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 mars 2021 - 14:01
Ferrari a mis les petits plats dans (...)

Enrico Gualtieri, le directeur moteur de la Scuderia Ferrari, a la pression cette année : le nouveau V6 italien doit faire oublier celui de 2020, peu performant car privé de l’exploitation de zones grises découvertes par la FIA fin 2019.

Pour propulser la Ferrari SF21 présentée aujourd’hui vers de meilleurs résultats, le moteur sera d’autant plus important que le reste de la monoplace (sauf aérodynamique) est quasiment gelé suite à l’adoption de règles pour préserver le budget des équipes en temps de Covid-19.

"Enzo Ferrari disait que le moteur est le cœur d’une voiture de course, qui a une âme. Cela décrit la responsabilité que nous endossons, en tant qu’ingénieurs moteur chez Ferrari, quand nous repensons à ses mots," commente-t-il aujourd’hui.

"Ici à Maranello, il y a une tradition incroyable d’ingénierie. Mais nous savons aussi que les succès passés ne garantissent pas les mêmes résultats à l’avenir, et cette Histoire glorieuse ne garantit aucune victoire."

"Dans notre sport il faut être conscient sans arrêt des domaines que l’on peut améliorer, des points que l’on peut améliorer. Il faut sans cesse penser aux leçons et à l’expérience, apprendre de ses défaites. Il faut travailler dur avec humilité."

"C’est cette conscience, avec notre passion, nos compétences et celles de nos partenaires, qui ont donné naissance au moteur 065/6, qui sera utilisé lors de la saison 2021 de Formule 1."

Le moteur a été pensé pour donner plus de puissance mais aussi soigner encore davantage l’intégration dans le châssis puisque la trainée aérodynamique due au refroidissement est aussi un sujet à régler chez Ferrari

"En collaboration avec nos collègues du département châssis, nous avons travaillé considérablement sur la forme du moteur, afin de rendre le projet global de la voiture aussi efficace que possible."

"Nous avons continué à travailler sur le moteur à combustion interne, afin d’améliorer son efficience thermique, avec l’aide de notre partenaire Shell, qui a apporté un avantage allant jusqu’à un dixième de seconde par tour."

"Le turbo a été revu afin de se conformer aux besoins du moteur et dans le même temps, nous avons prévu d’améliorer l’efficacité dans la récupération des gaz d’échappements."

La partie thermique a donc été bien revue mais Gualtieri souligne que "le travail a aussi porté sur le système hybride et sur l’ensemble de l’électronique afin de revoir tous les composants du moteur et les optimiser."

"Le 065/6 est né de tout cela, d’un travail d’équipe, dont celui de nos partenaires comme Shell et Mahle, et de nos fournisseurs. Nous avons mis énormément d’énergie dans ce projet, mais dans le même temps, nous travaillons sans relâche sur le moteur pour la saison 2022. Il fera ses débuts l’an prochain et il sera très important car il accompagnera la Scuderia pendant au moins trois années."

Retrouvez ici toutes les photos de la présentation de la Ferrari SF21.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less