Formule 1

Ferrari a déjà largement avancé la conception de sa F1 2022

La Scuderia ne fera pas tout pour terminer troisième en 2021

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 mai 2021 - 10:45
Ferrari a déjà largement avancé la (...)

Ferrari a montré un rythme impressionnant à Monaco ce jeudi, avec un doublé en deuxième séance d’essais libres. La Scuderia semble mieux placée que jamais pour viser la troisième place que McLaren occupait solidement en début de saison.

Cependant, Mattia Binotto admet que Ferrari ne fera pas tout ce qu’elle peut pour aller chercher cet accessit, alors que la saison tourne essentiellement autour du développement de la toute nouvelle monoplace pour 2022.

"La troisième place ? Nous verrons en fin de saison. Pour nous, la saison 2022 est plus importante" a déclaré le directeur de la Scuderia dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport.

"C’est un championnat singulier, alors que le prochain peut aussi affecter les saisons suivantes car les nouvelles règles resteront pour plusieurs années. Nous ne pouvons pas débuter avec un déficit en performance. Il est inévitable que 2022 soit notre priorité."

Binotto révèle que le travail sur la monoplace 2022 a largement progressé, et que la voiture en est à une phase de conception aérodynamique avancée : "D’ici la fin de l’été, les dessins du châssis seront terminés."

"En ce moment, nous faisons des choix importants sur la configuration aérodynamique, puis nous passerons aux détails. Il y aura également une évolution majeure de l’unité de puissance, en l’adaptant aux carburants écologiques, sachant qu’elle sera gelée pendant trois ans."

"Nous sommes donc totalement concentrés sur la voiture de 2022, conformément à notre calendrier. C’est une voiture complètement différente de la voiture actuelle et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre ne serait-ce qu’une semaine de développement."

"Je serais surpris que d’autres équipes comme Mercedes et Red Bull perdent également un temps précieux pour viser uniquement la victoire dans le championnat du monde actuel."

Binotto pense toutefois que le règlement 2022 n’amènera pas le spectacle espéré, du moins pas dans les premiers mois : "Au début, je ne pense pas que ce sera le cas. Peut-être qu’au fil des années, nous verrons une certaine convergence des performances."

"L’autre objectif est de faciliter les dépassements pour améliorer le spectacle, mais même dans ce cas, j’ai quelques doutes. En revanche, à partir des données de simulation, il est clair que les voitures de 2022 auront de grandes performances."

"Et dans ce cas, une certaine perturbation aérodynamique est toujours générée pour ceux qui poursuivent. Il n’est pas certain qu’il suffise de changer les concepts aérodynamiques pour offrir du spectacle."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less