Fasciné par Hamilton, Russell ne souhaite pas le copier pour autant

Chaque sportif doit trouver la méthode qui lui réussit le mieux

Recherche

Par Paul Gombeaud

1er juillet 2022 - 14:34
Fasciné par Hamilton, Russell ne (...)

Promu chez Mercedes F1 cette saison, George Russell n’a jamais caché son admiration pour Lewis Hamilton, son coéquipier et septuple champion du monde au sein de l’écurie allemande. Mais s’il aimerait un jour bénéficier de la même renommée que son compatriote, pas question de le copier pour autant.

Pour expliquer plus en détails sa pensée, Russell a évoqué trois monstres sacrés du tennis : Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic. Ces trois hommes ont dominé leur discipline au même moment malgré trois styles de jeu complètement différents, preuve selon le Britannique qu’il n’y a pas qu’une seule manière de réussir dans le sport.

"Il y a certains traits de Lewis qui sont très intrigants pour moi, mais je ne vais pas en dire plus car je suis le seul ayant le luxe d’être le coéquipier du plus grand pilote de tous les temps," a déclaré Russell.

"Avant la saison, je regardais le tennis et j’ai vu Nadal remporter l’Open d’Australie. En le voyant jouer, j’ai pensé à Federer puis à Djokovic. Nous parlons probablement des trois plus grands joueurs de tous les temps ayant chacun une approche très différente de leur jeu."

"Je pense que pour être le meilleur, ou du moins pour être la meilleure version de vous-même, vous ne devriez pas copier ce que le meilleur fait car quoiqu’il fasse, ça marche pour lui."

"Mais qui allez-vous copier dans le monde du tennis ? Nadal, Federer, ou Djokovic ? Bien sûr, il n’y a que Lewis dans le monde du sport automobile en ce moment, mais cette analogie m’a en quelque sorte permis de réaliser que avez simplement besoin de faire ce qui est le mieux pour vous, à l’image de ces trois grands joueurs de tennis."

Russell se préparait à être dominé par Hamilton

Si George Russell n’est arrivé chez Mercedes F1 que cette saison, il est malgré tout mieux placé que Lewis Hamilton au championnat et semble moins souffrir que son coéquipier au volant de la W13, même s’il faut rappeler que le septuple champion du monde a tendance à utiliser des réglages plus extrêmes pour aider l’équipe à progresser.

Malgré ses performances plus que convaincantes, celui qui n’a jamais fait pire que 5e cette saison avoue qu’il se préparait à être possiblement dominé par Hamilton lors des premiers Grands Prix.

"Je n’avais aucune attente. J’ai abordé la saison en me concentrant uniquement sur moi-même, et j’ai toujours cru que je serais capable d’atteindre un grand potentiel une fois que nous aurions disputé quelques courses."

"Je me suis donc dit avant le début de saison que si j’étais à deux dixièmes du meilleur pilote de tous les temps lors des premières courses, ce n’était pas bien grave. Et ça aurait été la même chose si j’avais été aussi rapide voire plus rapide, je me concentre sur moi-même et j’essaie de faire le maximum."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos