Fallows : Red Bull s’en sortira malgré sa pénalité aérodynamique

La F1 c’est aussi "une histoire d’hommes et d’intelligence collective"

Recherche

Par Franck Drui

30 novembre 2022 - 11:22
Fallows : Red Bull s'en sortira (...)

Dan Fallows pense que son ancienne équipe Red Bull a la force nécessaire pour compenser leur pénalité pour dépassement du plafond budgétaire.

Fallows était le responsable de l’aérodynamique de Red Bull avant de passer chez Aston Martin F1, où a été nommé directeur technique de l’équipe de Silverstone.

Sa décision de quitter Red Bull a vu l’équipe le mettre en préavis pendant neuf mois, Red Bull se méfiant de ses connaissances de la future RB18. Il a finalement pu rejoindre son nouveau bureau en avril de cette année.

Son salaire versé pendant ces 9 mois est d’ailleurs une partie du problème du dépassement de budget puisque Red Bull ne l’avait pas compté, étant donné qu’il ne travaillait plus pour l’équipe de F1.

Pour ce dépassement de budget, Red Bull a été sanctionnée par 7 millions de dollars d’amende, qui n’aura aucun impact sur son budget, et par une réduction de 10% du temps de dévelppement aérodynamique en 2023.

Cela signifie moins de passages en soufflerie, Red Bull sera limitée à 202 passages par rapport aux 240 de Ferrari et 256 de Mercedes.

Lorsqu’on lui a demandé si cette sanction était une grosse restriction, Fallows admet que "ce n’est pas négligeable". Mais il doute de voir Red Bull souffrir de cela.

"C’est difficile de commenter parce que je ne suis plus là-bas. Mais évidemment, je ne doute pas que du côté de l’ingénierie, ils sentent une déception car vous aimez pouvoir développer une F1. Personnellement, je le prendrais comme n’importe quel autre défi qui vous est donné dans une équipe."

"C’est quelque chose à laquelle il faut faire face, qui s’ajoute à la restriction qu’ils ont en raison de leur très grand succès, puisqu’ils ont de toute façon moins de temps de soufflerie et de capacité CFD que les autres équipes en ayant fini en tête du championnat."

"Ce n’est qu’un défi auquel vous devez faire face. Je pense que dans n’importe quelle situation comme celle-là, vous vous réunissez et vous voyez comment minimiser l’impact. Comme cela a été dit, le budget de développement reste le même donc ils investiront cet argent ailleurs sur la monoplace."

Pour Fallows, d’autres facteurs peuvent être des catalyseurs de succès.

"Ce n’est pas forcément comptable, en termes de budget ou de temps de développement. Même si ces paramètres sont essentiels, la F1 est aussi une affaire d’hommes, d’intelligence collective."

"De notre côté par exemple, nous avons eu l’apport de Sebastian Vettel. Et maintenant nous avons celui de Fernando Alonso."

"Il nous donnera peut-être d’autres pistes de développement que Vettel. Je pense que nous sommes très ouverts d’esprit quant à la direction à prendre pour grandir. Je viens de Red Bull, nous avons des gens qui viennent de Mercedes et d’autres équipes. Et évidemment, Fernando a également une expérience très variée."

"Nous ne sommes pas assez arrogants pour croire que nous avons une façon de faire les choses à laquelle nous allons nous tenir de manière rigide. Donc, s’il peut nous apporter son expérience, nous l’intégrerons au mieux dans notre projet."

Aston Martin F1 Team

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos