Formule 1

‘Faire une croix sur la saison’ : pourquoi copier Red Bull est irréaliste pour Mercedes F1

Shovlin évoque les défis aérodynamiques

Recherche

Par Alexandre C.

4 avril 2021 - 10:42
‘Faire une croix sur la saison’ : (...)

Il est désormais clair que les F1 avec une philosophie de « low-rake », comme Aston Martin F1 et Mercedes F1, ont été désavantagées par le nouveau règlement 2021 et les restrictions aérodynamiques au niveau du fond plat. Red Bull a en effet battu de 4 dixièmes les Mercedes en qualifications le samedi…

La question pourrait sembler légitime, elle est plutôt irréaliste : est-il possible pour Mercedes de changer la philosophie aérodynamique pour adopter le concept de Red Bull ? Evidemment, alors que le nouveau règlement se prépare pour l’an prochain, cette éventualité a été écartée par Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes. Il faudrait en effet changer toutes les suspensions arrière par exemple, ce qui est simplement impossible avec les restrictions du règlement châssis…

« Low-rake ou high-rake, nous ne pouvons rien faire pour l’instant. Ce que nous ne pouvons certainement pas faire, c’est dire soudainement que nous allons soulever l’arrière de notre voiture de 30 mm et travailler avec cela, parce que cela nous amènerait à faire une croix sur la saison. Nous perdrions tellement en faisant cela - pour tout récupérer, ce n’est tout simplement pas pratique. »

« Ce règlement a-t-il fait ralentir les voitures à low-rake plus que les voitures à high-rake ? C’est peut-être bien le cas. »

« Je sais qu’ils [Red Bull] ont gagné la dernière course de 2020 mais, généralement, nous étions en tête à la fin de l’année et ce n’est pas le cas maintenant. »

« Donc, soit nous avons plus souffert avec les règles, soit ils ont eu un taux de développement plus rapide depuis qu’ils ont appliqué les changements de réglementation. Mais c’est ce que c’est. »

Que faire alors du côté de Mercedes ? Shovlin voit-il les siens reprendre l’avance perdue sur Milton Keynes ?

« La chose essentielle est que cette saison est différente. Normalement, nous nous tournons vers les souffleries pour essayer d’augmenter l’appui aérodynamique au cours de l’année et vers l’unité de puissance pour essayer de trouver un peu de puissance. »

« Nous devons nous pencher sur des domaines plus subtils en rapport avec la souplesse de conduite. Il faut aussi arriver sur le circuit avec une voiture bien réglée, bien équilibrée, faire ses devoirs, savoir combien de temps les pneus vont tenir. »

« Nous avons une voiture qui pourrait gagner un championnat si nous prenons des décisions intelligentes avec elle, si nous faisons du bon travail avec elle et si nous opérons bien au cours de l’année... »

Alors que l’unité de puissance Honda semble avoir rattrapé l’unité de puissance Mercedes, la question du développement moteur se pose aussi, là encore avec les mêmes restrictions...

« C’est très limité par les règlements, donc nous avons très peu de temps en soufflerie, le banc d’essais est également fortement limité et vous ne pouvez pas développer le moteur pour la performance cette année. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less