Faire évoluer sa F1 ou mieux la comprendre d’abord ?

La position de Haas F1 évaluée par McLaren et Alfa Romeo

Recherche

Par Olivier Ferret

26 juillet 2022 - 15:46
Faire évoluer sa F1 ou mieux la (...)

McLaren et Alfa Romeo sont deux équipes qui ont apporté des évolutions à plusieurs reprises déjà cette saison mais l’une de leurs équipes rivales dans le peloton, Haas F1, a une toute autre stratégie.

L’équipe américaine aligne depuis le début de l’année une voiture quasi inchangée, qui signe malgré tout de très bons résultats. Les premières évolutions arrivent seulement ce week-end en Hongrie.

Cela donne-t-il matière à réflexion ? Faut-il davantage exploiter une voiture et mieux la comprendre plutôt que de la mettre à jour constamment ?

Jan Monchaux, directeur technique d’Alfa Romeo est le premier à répondre.

"Oui ou non. Je veux dire, je ne suis pas chez Haas. Je ne sais pas comment ils évoluent. Je ne sais pas quel est le taux de réussite dans leur soufflerie. Mais effectivement, si vous êtes sur une bonne performance trouvée à l’usine, vous voulez l’amener le plus tôt possible sur la piste."

"Certes, avec le plafond budgétaire, nous avons tendance à travailler sur des packages peut-être légèrement plus grands en termes de performances que par le passé, car vous ne pouvez pas vous permettre de créer un plancher complètement nouveau pour 30 millièmes de mieux."

"Mais je serais très surpris - même si la technique dit ’non, non, on peut attendre’ qu’un directeur d’équipe sachant qu’il a trois dixièmes en poche dise ’on attend’. Donc on peut aussi supposer qu’ils n’ont pas encore trouvé de gros gains ? Je ne peux pas vraiment dire."

"Pour nous, c’est assez clair : une fois que nous avons atteint un seuil clair de coût par rapport à la performance, alors nous essayons de l’amener sur la piste. Ce que font les autres, il faut leur demander. Simone Resta ou Günther vont probablement vous donner tous les détails que vous demandez... ou pas !"

Pour James Jey, directeur technique de McLaren F1, il y a aussi une autre explication : le manque de moyens de Haas, qui opère assez loin du plafond contrairement à Woking et Hinwil.

"Oui, je suis d’accord avec Jan. Je pense que vous économisez beaucoup d’argent en ne développant pas la voiture, mais ce n’est évidemment pas pour cela que nous sommes ici. Je pense donc que Haas a probablement commencé avec une bonne voiture de base et je suppose qu’ils l’ont réglé et ont bien travaillé dessus parce qu’ils ont aussi moins d’argent que nous."

"Il y a certainement des arguments pour tirer le meilleur parti de ces voitures, tirer le maximum de potentiel de ces F1 est peut-être beaucoup plus intense que ce à quoi nous étions habitués ces dernières années, où c’était un peu plus évident, moins sensible aux réglages, par exemple. Et puis ces voitures… Maximiser le potentiel des voitures 2022 est tout autant un défi que de les développer à bien des égards. Mais je suis d’accord avec Jan, si vous avez des dixièmes de temps au tour prêts à être lancés, alors vous devez clairement les amener sur la piste."

Alfa Romeo F1 Team

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos