F1 2023 : Mercedes F1 répond à Red Bull et dément tout lobbying

"Nous ne savons pas si un changement de règlement nous conviendrait"

Recherche

Par Olivier Ferret

23 juillet 2022 - 12:39
F1 2023 : Mercedes F1 répond à Red (...)

La conférence de presse des directeurs étaient attendue ce matin et la FIA a convié au Paul Ricard un certain nombre de directeurs techniques.

Andrew Shovlin, ingénieur de piste en chef, était en charge de représenter Mercedes F1 et il a été invité à commencer les accusations de Red Bull qui pense que Mercedes F1 et ses clientes (sauf Williams) font du lobbying auprès de la FIA pour changer les planchers des F1 de 2023.

"C’est difficile de séparer politique et technique en F1. La réalité, c’est que nous cherchons à résoudre nos propres problèmes et nous avons progressé."

"Vous pouvez comprendre que des équipes ne veulent pas que le règlement change. Mais nous ne savons pas si un changement de règlement nous conviendrait."

"Si vous repensez à 2020 et 2021, nous ne savions pas que ce changement de réglementation allait nuire à une voiture à faible hauteur de caisse à l’arrière comme la nôtre et affecter à peine une voiture à hauteur de caisse élevée."

"Nous ne sommes donc certainement pas en mesure de dire que les changements de réglementation seront définitivement en faveur de Mercedes."

"Notre position est que si nous voulons résoudre certains des problèmes fondamentaux de ces F1 avec effet de sol, cela ne se fera pas en laissant les règles comme ça."

"Lorsque cette règle est entrée en vigueur en 2020 pour des raisons de sécurité, Red Bull ne s’y opposait pas, Ferrari ne s’y opposait pas du point de vue de la gouvernance, mais surtout, Mercedes ne s’opposait pas à ce changement alors que nous dominions. C’est arrivé, ça ne nous convenait pas mais c’est arrivé."

Shovlin réitère sur l’argument de la sécurité

Que va-t-il se passer alors ? Une nouvelle guère va-t-elle éclater ?

"Lors de la réunion, certaines équipes voulaient du changement, d’autres ne voulaient pas de changement et je pense que le compromis venait juste d’équipes qui pensaient qu’il y aurait un changement mais qu’il soit le moins prononcé possible."

"Mais comme nous l’avons dit lors de cette réunion, en tant qu’équipes - nous pouvons probablement tous l’admettre - il y a eu quelques incidents notables cette année où la voiture a touché le sol avec la planche en bois, le pilote perd le contrôle, franchit un vibreur et cela les a fait atterrir dans la barrière à grande vitesse."

"L’argument de la sécurité est donc autant à prendre en compte que le confort à cause des rebonds."

"Ce que nous aimerions, c’est de la clarté. Vont-ils le changer ? Et si c’est le cas, passons à autre chose et convenons-en ?"

"La réalité est que ces voitures rouleront toujours près du sol, elles cogneront toujours contre la piste. Et, bien que vous puissiez atténuer cela et l’améliorer, si nous voulons réellement le changer fondamentalement, il faudra alors un changement clair de la réglementation."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos