Formule 1

F1 2022 : Davantage de spectacle en piste, mais pas immédiatement

Les écarts pourraient être conséquents en début de saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 juillet 2021 - 17:15
F1 2022 : Davantage de spectacle en (...)

La Formule 1 a dévoilé à Silverstone le premier prototype d’une monoplace répondant au règlement 2022. Les pilotes sont enthousiastes et espèrent que ces monoplaces amélioreront le spectacle, mais Nikolas Tombazis, un des ingénieurs qui a façonné le règlement, note que les premières courses pourraient proposer des écarts importants.

"Nous nous attendons à voir des luttes plus proches, mais peut-être pas dès la première course, car peut-être que quelqu’un aura mieux réussi et d’autres auront raté leur approche" a déclaré Tombazis.

"Nous espérons rapidement un niveau de compétition plus proche et des batailles plus belles entre les voitures, et qu’elles puissent se suivre de plus près. Cela n’arrivera pas du jour au lendemain."

"Nous allons évidemment étudier quelles solutions produisent les équipes, et nous continuerons à travailler dessus, pour qu’elles puissent s’améliorer. Mais nous croyons qu’au fil du temps, le spectacle progressera drastiquement."

Tombazis explique que l’objectif n’est pas de faciliter les dépassements en eux-mêmes, mais de permettre aux pilotes de mieux les préparer : "Ce ne sont pas les dépassements, mais la proximité avec laquelle ils courent qui importe. Il faut qu’ils puissent se suivre et se battre durant toute la course."

"C’est ce qu’on a essayé de faire, surtout avec l’aérodynamique. 2022 va marquer une nouvelle ère pour la Formule 1, avec l’introduction de l’un des plus grands changements de règlement de l’histoire de notre sport."

"La FIA a mené un superbe effort de collaboration avec la Formule 1 et les équipes pour identifier les domaines qui, selon nous, auront le plus d’impact sur la capacité des voitures à s’affronter de près en piste."

"En le combinant aux règlements financiers déjà en place, ce nouveau règlement technique devrait avoir un grand impact positif sur le spectacle, mais aussi sur la durabilité de notre sport."

Régler les problèmes fondamentaux pour le spectacle

Ross Brawn, le manager de la F1, explique les raisons derrière cette volonté de repartir de zéro pour la discipline : "C’est le début d’une nouvelle aventure, d’une nouvelle philosophie, d’une nouvelle culture, où l’aptitude à la course de ces voitures va être vitale pour l’avenir de la F1."

"Et pourquoi faisons-nous cela ? Nous le faisons parce que nous voulons divertir les fans, nous voulons impliquer les fans, et nous voulons que de nouveaux fans viennent découvrir ce sport."

"Il s’agit d’un nouveau chapitre unique pour notre discipline. Et ces règlements ont évolué pour faire de la F1 le plus grand spectacle de course au monde, et pour pousser notre sport à l’avant-garde de la culture et du divertissement mondiaux."

"On dirait que ça fait très longtemps que la FIA a officiellement dévoilé ce règlement, mais avec le retard d’un an dû à la pandémie, il ne reste plus que 170 jours avant le début de la saison 2022, date à laquelle nous verrons la prochaine génération de voitures de F1 prendre la piste."

Brawn sait que le spectacle proposé cette année par la Formule 1 est bien meilleur, mais les problèmes fondamentaux sont toujours présents : "Il y a une énorme excitation à l’approche de cette nouvelle ère, et si 2021 propose une grande bataille, nous avons encore des voitures qui ont des difficultés à se suivre en course."

"Le règlement 2022 va s’attaquer à ce problème et créer une opportunité pour voir des batailles plus serrées, et davantage de courses roue contre roue. L’effet combiné de la nouvelle réglementation aérodynamique et du plafond budgétaire créera un championnat plus équilibré et permettra de combler les écarts sur la grille."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less