Formule 1

Extreme E : La discipline off-road électrique qui voudrait attirer Alonso et Hamilton

Alejandro Agag et Gil de Ferran à l’origine du projet

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 février 2019 - 13:18
Extreme E : La discipline off-road (...)

Alejandro Agag, le PDG de la Formule E, et Gil de Ferran (photo), directeur sportif de McLaren, ont présenté la série Extreme E. Il s’agit d’une future discipline de SUV électriques qui disputera des rallyes autour du mondes dans l’Arctique, dans l’Himalaya, dans le Sahara ou encore dans la forêt amazonienne, et qui sera lancée en 2021.

"L’objectif de cette discipline est évidemment de promouvoir la technologie électrique, mais aussi de souligner les dégâts du réchauffement climatique sur les écosystèmes des régions traversées. Un championnat qui "appelle ceux qui aiment les défis et ont un sens de l’aventure, ainsi qu’une conscience environnementale" a déclaré Gil de Ferran.

"Extreme E offre un sport unique, une aventure, et un concept divertissant qui n’a jamais été vu ou fait avant. Les spectateurs peuvent s’attendre à une manière totalement nouvelle de consommer le sport. Mais la course la plus importante est celle de la prise de conscience et le besoin de protéger ces endroits est exploré par Extreme E."

Pour lui et Agag, il faudrait 12 équipes engageant une voiture pour lancer la compétition, et elles seraient séparées en deux groupes qui s’affronteraient sur des spéciales de rallye. Les quatre meilleurs équipages seraient alors opposés dans une phase à élimination directe avant une grande finale.

Mais plutôt qu’une diffusion live, les événements seraient filmées comme un documentaire sportif, avec un épisode par course : "Chaque épisode ne montrera pas uniquement la course, mais aussi le besoin de protéger ces environnements. Je pense qu’Extreme E peut aider à rendre le monde plus durable, plus vite. Nous avons une équipe de rêve pour installer cela."

Agag assure de son côté que le championnat se déroulera avec ou sans engagement de constructeurs : "Je débuterai le championnat sans eux si besoin, avec seulement des équipes indépendantes. Ce championnat va se produire. Si les constructeurs sont là, tant mieux, sinon, ce n’est pas grave et j’espère qu’ils viendront après."

De Ferran révèle que la discipline voudrait au moins attirer des noms connus parmi les pilotes, à commencer par Fernando Alonso, qui a récemment remporté le Rolex 24 et qui a exprimé des envies de rallye-raid et d’aventure, en prévoyant un essai du Toyota Hilux de Nasser Al-Attiyah.

"Je lui écrivait ce matin à ce sujet et Fernando serait un ajout non négligeable" poursuit de Ferran. "Il est très célèbre, il est amusant, c’est un grand pilote et ce serait génial d’avoir quelqu’un avec sa notoriété et son caractère dans notre série. Ce serait génial également que Lewis Hamilton participe et fasse partie de l’aventure. Des pilotes comme eux seraient de grands atouts."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less