Expérience, stabilité, complémentarité : les trois atouts de Vettel et Stroll pour Green

Une paire de potentiels champions du monde ?

Recherche

Par Alexandre C.

16 février 2022 - 16:26
Expérience, stabilité, complémentarité :

Quelques doutes peuvent légitimement entourer le line-up d’Aston Martin F1 : l’âge d’or de Sebastian Vettel n’est-il pas révolu ? Et Lance Stroll est-il autre chose qu’un bon pilote de milieu de grille – ce qui est déjà convenable ? Le Canadien, notamment à cause de son irrégularité, a-t-il vraiment la trempe d’un champion du monde ?

Ces doutes, Andrew Green, le directeur technique de l’équipe de Silverstone, ne les partage bien sûr pas. Il dit ainsi avoir confiance dans une paire de pilotes qu’il estime « vraiment solide. »

Et Green de pointer deux premiers facteurs : l’expérience de Sebastian Vettel et la stabilité offerte par le line-up de cette année.

« Je suis vraiment ravi que nous conservions notre paire de pilotes malgré un changement de règlement aussi important, car je pense que la stabilité est vraiment importante. »

« Avec Seb, nous avons un pilote super, super talentueux, super expérimenté, qui nous a aidé de bien des manières, sur et en dehors de la piste. Je pense que son expérience va être très utile. »

« D’un autre côté, nous avons maintenant Lance. Il a atteint maintenant les 100 Grands Prix. Il est super talentueux, il est super rapide. Il gagne en sagesse et en expérience à chaque course. »

Un troisième argument que relève le directeur technique est la complémentarité entre Sebastian Vettel et Lance Stroll, essentielle dans une année à fort développement aérodynamique comme 2022.

« Les deux travaillent très bien avec le département d’ingénierie, et c’est la clé. Ils travaillent très bien ensemble, mais ils travaillent aussi très bien avec le département d’ingénierie. »

« Et nous allons devoir nous relever les manches dans ce domaine, car il y a tellement de choses à apprendre avec la nouvelle voiture. Chaque aspect est nouveau – l’aérodynamique, mais en particulier les pneus. »

C’est bien sur les nouveaux Pirelli 18 pouces que Green insiste : de quoi se méfie-t-il particulièrement ?

« Les pneus vont être une énorme inconnue pour tout le monde. Personne ne sait vraiment ce qui va se passer avec les pneus lorsque nous commencerons à les utiliser. »

« Bien que nous ayons effectué des tests de pré-saison à Abu Dhabi, ou tous les tests Pirelli en cours de saison l’année dernière, personne n’a fait rouler ces pneus avec une voiture à effet de sol. »

« Ça va être un vrai défi, et je pense que c’est là qu’un bon duo de pilotes va vraiment aider. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos