Est-il trop tard pour changer le règlement F1 pour 2023 ?

Horner, Steiner et Szafnauer le pensent

Recherche

Par Alexandre C.

3 juillet 2022 - 12:26
Est-il trop tard pour changer le (...)

En vue de réduire le marsouinage, de préserver la santé des pilotes, mais aussi d’améliorer globalement le nouveau règlement aérodynamique de 2022, la FIA a demandé aux équipes de tester des solutions potentielles en CFD pour 2023.

Réduire le marsouinage, tout en préservant les acquis du règlement (soit la facilité pour les F1 de se suivre), l’équation n’est peut-être pas si simple car elle inclut l’effet de sol dans la balance.

Chez Mercedes, Mike Elliott, est-il frustré de voir que ce nouveau règlement, qui ne profite pas du tout à Mercedes, serait par ailleurs jugé imparfait ?

« Je ne pense pas que ce soit de la frustration. Quand vous regardez la position dans laquelle nous sommes, les pilotes disent que c’est inconfortable. Ce n’est pas sûr pour eux de conduire les voitures, lorsqu’il y a beaucoup de rebondissements. Et le sport doit faire face à cela et le sport doit s’adapter et changer en conséquence. La difficulté est que ces voitures ont été conçues autour d’un effet de sol, elles ont été conçues pour essayer d’améliorer les dépassements. »

« La question est de savoir si l’on peut conserver une partie de cet effet et éviter les rebonds. Le diable est dans les détails et il reviendra aux aérodynamiciens des différentes équipes d’essayer de trouver, avec la FIA, comment changer les règles dans le bon sens, mais obtenir l’accord des équipes sera également un défi. »

Le premier changement à entrer en vigueur n’attendra d’ailleurs pas 2023 ; mais sera présent dès le Grand Prix de France.

Plutôt qu’un signe d’échec, Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, se réjouit du processus de communication avec la FIA, après quelques loupés à Montréal.

« De mon point de vue, ce dont j’ai été très satisfait ces deux dernières semaines après toutes les émotions dans le paddock de Montréal, c’est que nous avons eu un bon processus en place ces deux dernières semaines, dirigé par la FIA, nous avons eu un comité consultatif technique où les experts se sont réunis et ont discuté de la voie à suivre sous la direction claire de la FIA, ce qui était important. Ils ont clairement indiqué que pour des raisons de sécurité, ils mettront en œuvre des changements et une directive technique, mais j’ai été très heureux que chaque équipe ait pu contribuer et puisse encore contribuer à cette directive qui entre en vigueur à partir de la France. »

« Et en parallèle, concernant la direction à prendre pour l’année prochaine, c’est le bon processus. C’est ce que je voudrais voir aussi. La Formule 1 fonctionne et j’en suis plutôt satisfait. »

Trop tard pour changer le règlement selon Christian Horner

Günther Steiner révèle un désaccord dans ce fameux groupe technique : certaines équipes (Red Bull, peut-on penser) ne veulent pas changer le règlement, d’autres oui.

« Dans le groupe consultatif technique, il a été question de changer les règles, ce que la majorité de l’équipe ne veut pas faire. Ils s’efforcent de trouver une solution sans changer radicalement les règles. Parce que si vous changez les règles en juillet, c’est un peu tard, donc je ne pense pas que ce soit la bonne façon de faire. »

« Évidemment, s’il y a des problèmes de sécurité, nous devons les résoudre. Je suis tout à fait d’accord avec ce point, sur lequel on travaille actuellement. Et comme nous l’avons déjà dit, en France, il y aura du travail, pour voir où nous en sommes avec ces choses. »

« Mais nous sommes contre un changement radical des règles ou quelque chose comme ça, parce que c’est assez tard dans l’année. Et, évidemment, d’un autre côté, on pourrait dire que certaines personnes ont déjà travaillé sur les nouvelles règles, qui sont proposées, et qu’elles seront alors en avance. Donc, nous devons faire attention à ne pas faire la mauvaise chose. Et je suis sûr que la FIA va se pencher sur cette question et écouter tout le monde. »

Comme Günther Steiner, Otmar Szafnauer pour Alpine estime qu’il est presque déjà trop tard pour changer les règles pour l’an prochain.

« Pour moi, il est toujours préférable d’avoir une vision des règles dès le début et de ne pas les changer en cours de saison. Cela dit, il y a eu un précédent : s’il s’agit d’un problème de sécurité, alors la FIA fait des changements. Mais je suis toujours partisan de connaître les règles bien à l’avance et de laisser chacun trouver sa propre solution. Donc, plus tôt nous le saurons, mieux ce sera. »

Sans surprise, Christian Horner pour Red Bull est contre tout changement de règles en cours d’année. Il brandit aussi l’argument des budgets plafonnés.

« Oui, il est trop tard pour introduire des changements pour l’année prochaine. Nous avons une gouvernance pour cela, et les coûts impliqués sont si grands que... parfois les conséquences involontaires du changement de philosophies complètes sont telles que cela affectera ce que vous transposez votre voiture l’année prochaine, cela affectera votre conception et votre développement. »

« Et la chose la plus importante et le moyen d’obtenir un coût stable, de la stabilité budgétaire. Les voitures vont converger ; vous pouvez déjà voir que les voitures ont certainement l’air... certaines ont l’air plus familières. Cela va se poursuivre au cours des six à neuf prochains mois, donc la chose la plus importante est de ne pas faire de bêtises, de laisser faire et les équipes vont s’en sortir. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos