Formule 1

‘Entre l’obsession et la dépression’ : comment Wolff gère Mercedes F1

En tentant d’équilibrer court et long terme

Recherche

Par Alexandre C.

13 juin 2021 - 14:14
‘Entre l’obsession et la dépression’ (...)

Et si la série de 7 titres d’affilée de Mercedes s’arrêtait cette année ? Il s’agit d’une perspective tout à fait réaliste puisque pour le moment, Red Bull compte 26 points d’avance au classement des constructeurs…

Pour autant la réputation d’excellence de Mercedes et de Toto Wolff devrait donner du fil à retordre à Milton Keynes, particulièrement quand Brackley est dans la position du chasseur.

Dans une conférence donnée à Oxford plus tôt ce mois, sur le leadership, Toto Wolff a évoqué justement sur cette obsession, parfois extrême, de Mercedes pour la perfectibilité, refusant toute complaisance.

Il s’agit aussi de peser la balance entre le court terme et long terme, ce qui est décisif en F1 : car il faut préparer à la fois la prochaine course et la prochaine ère réglementaire… Tout ceci plonge Toto Wolff dans des dilemmes parfois éprouvants !

« Il y a cet intérêt à court terme portant sur la voiture de course et son unité de puissance : comment pouvons-nous l’optimiser et comment pouvons-nous apprendre de nos erreurs ? »

« J’entends souvent des organisations qui entrent en bourse dire que ’c’est vraiment difficile pour nous parce que nous devons faire des rapports trimestriels et satisfaire nos actionnaires, les analystes ou les partenaires’. »

« Eh bien, dans notre secteur, vous faites des rapports 20 fois par an parce que vous êtes aussi bon que le dit votre dernière course ; et tout le monde oscille entre la manie obsessionnelle et la dépression. Si nous perdons, c’est la fin de l’ère Mercedes et si nous gagnons, on est la force dominante pour les cinq prochaines années, il est donc très important de trouver un équilibre entre les intérêts à long et à court terme de l’équipe. »

« On pourrait dire qu’une équipe de F1 est concentrée sur un avenir à court terme mais ce n’est pas aussi simple car nous faisons partie d’un groupe de parties prenantes qui définissent les futurs règlements qui définissent la stratégie à long terme. »

Sur cette réflexion de long terme justement, que peut dire Toto Wolff ? Comment voit-il la F1 évoluer ?

« Comment voyons-nous le sport dans 10 ans ? Quels sont les canaux de communication et la manière de déployer le contenu ? Quel type de technologie voulons-nous avoir dans nos voitures en termes de carburants durables ou de moteurs hybrides, de propulsion électrique ? »

« Je dois trouver un équilibre entre ma participation au processus décisionnel et l’avenir, car la plate-forme doit prospérer. »

« Ce n’est que si nous avons des fans et un public intéressés par ce sport que moi-même et Mercedes pourrons continuer à faire ce que nous faisons. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less