Formule 1

Entre ambitions et compromis, Aston Martin F1 développe l’AMR21 depuis août 2020

Andrew Green se confie sur ce travail de développement

Recherche

Par Alexandre C.

25 février 2021 - 17:34
Entre ambitions et compromis, Aston (...)

L’AMR21, l’Aston Martin F1 de 2021, sera révélée le 3 mars prochain à 16h, mais ne sera pas tout à fait une nouvelle voiture. Elle reprendra en effet 50 % de l’ADN de la Racing Point de l’an dernier (qui elle-même était très inspirée de la Mercedes 2019…)

L’équipe a dévoilé quelques coulisses sur le développement de cette voiture.

Andrew Green, le directeur technique, a notamment souligné que le développement avait commencé en août 2020, donc un mois après le début de saison officiel de la saison 2020. La CFD a notamment été employée – on mesure toute l’importance ainsi de la réduction du temps passé en CFD qui entre en application cette année.

« Tous les composants aérodynamiques sont conçus par l’équipe d’aérodynamique à l’aide de l’outil de CAD Catia. Ces modèles sont ensuite importés en CFD, traités et les résultats analysés. »

« Nous, en tant qu’équipe, développons aussi la CFD, donc en fin de compte, savoir à quel point la voiture sera bonne dépend de nous. L’outil de CFD est hautement optimisé pour bien travailler sur des voitures de Formule 1 et, au fur et à mesure de son développement, cet outil devient de plus en plus puissant. »

Une autre limitation qui entre en vigueur cette année est la limitation du temps passé dans la soufflerie. Encore une fois, c’est un point vital car une fois que les pièces ont été validées par la CFD (ce qui prend plusieurs semaines), elles sont testées dans la soufflerie, ce qui peut prendre jusqu’à 10 semaines pour les pièces les plus critiques, souligne Aston Martin F1.

Comment Andrew Green va-t-il donc équilibrer le temps passé dans la soufflerie, qui est si crucial pour le développement des nouvelles pièces, encore plus en cette année 2021 où la voiture de 2022 doit également être développée pour les nouvelles réglementations ?

« C’est un arrangement flexible qui dépend du type de travail de développement effectué et du temps disponible pour faire le travail. »

Dans l’usine de Silverstone, l’exigence est majeure à chaque étape du développement des pièces, et de leur production. Encore plus cette année : il s’agit de ne pas manquer le retour d’Aston Martin en F1, comme l’arrivée d’une nouvelle réglementation.

Bob Halliwell, le directeur de production, explique comment son équipe est soumise à une pression accrue cette année...

« Je pense que l’arrivée d’Aston Martin a fait que tout le monde a élevé son niveau de jeu et son attention aux détails, avec cette volonté de toujours s’améliorer. Nous engageons plus de personnel technique pour nous permettre de nous développer dans tous les domaines de l’entreprise, mais de manière contrôlée. »

« Le fait d’avoir Aston Martin derrière nous nous permet d’aller de l’avant et de mettre ces choses en place. Cela a été un grand changement pour nous et c’est très excitant. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less