GP d’Autriche : LE 5/07 à 15:10

Formule 1

Enthousiastes après leur roulage, Vettel et Leclerc veulent le Mugello au calendrier F1

Un entraînement pour un futur Grand Prix ?

Recherche

Par A. Combralier

23 juin 2020 - 21:03
Enthousiastes après leur roulage, (...)

C’est donc au volant d’une SF71H de 2018 de 2018 que Sebastian Vettel (le matin) puis Charles Leclerc (l’après-midi) ont pris la piste aujourd’hui au Mugello. Sans limitation de kilométrage, le but était surtout de se réhabituer aux contraintes des F1 et aux nouveaux protocoles sanitaires.

Ferrari a ainsi opéré dans les mêmes conditions sanitaires qui l’attendront au Red Bull Ring, pour le premier Grand Prix. Même les baquets des deux pilotes ont été nettoyés à la pause déjeuner…

Sebastian Vettel a couvert l’équivalent d’une distance de Grand Prix, précise Ferrari. C’était la première fois qu’il conduisait au Mugello dans une Ferrari – mais il avait déjà piloté sur ce circuit en 2012 avec Red Bull. Il y repilotera peut-être pour un Grand Prix officiel en deuxième moitié de saison…

« J’étais heureux de retourner dans le cockpit après une pause encore plus longue que celle d’un hiver habituel. J’étais aussi très heureux de voir enfin tous les gars de l’équipe » a confié celui qui partira de Maranello à la fin de l’année.

« C’était génial de retrouver ces sensations dans une voiture et de le faire sur un circuit aussi spectaculaire. Je pense vraiment que le Mugello mérite d’accueillir un Grand Prix de Formule 1. »

« Je n’y avais pas piloté depuis huit ans, il m’a donc fallu quelques tours pour m’habituer à la piste et ensuite je me suis vraiment amusé. »

Charles Leclerc, lui, avait déjà roulé au Mugello en 2014, mais jamais dans une F1. Il avait d’ailleurs déjà retrouvé le volant, plus tôt dans le mois, dans les rues de Maranello avec la nouvelle SF1000 de 2020 pour un tournage promotionnel. Selon Ferrari, il a couvert une distance similaire à celle de Sebastian Vettel (soit un peu plus de 300 kilomètres), toujours sans donner de nombre de tours précis.

« C’était génial, de retrouver la piste, ça m’avait manqué. Même si j’ai été assez occupé par les courses virtuelles pendant cette longue pause, j’avais besoin de retrouver cette impression physique de vitesse. Le fait de pouvoir rouler sur un circuit aussi spectaculaire que le Mugello, pour la première fois au volant d’une voiture de Formule 1, a contribué à rendre cette journée encore plus mémorable. »

« Maintenant, nous nous tournons vers la saison de F1 et à partir de la semaine prochaine, les choses deviennent sérieuses. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less