Formule 1

Entamer un nouveau cycle gagnant : Binotto défend sa stratégie chez Ferrari

Et se confie sur Sainz

Recherche

Par Alexandre C.

27 mars 2021 - 14:31
Entamer un nouveau cycle gagnant : (...)

Mattia Binotto traverse une période de tempête à la Scuderia Ferrari – l’équipe a fini 6e au classement des constructeurs l’an dernier, son pire classement en 40 ans. Cependant l’Italien rappelle qu’il avait trouvé aussi un équipe en piteux état selon lui (même si Maurizio Arrivabene avait mené Ferrari à la lutte face à Mercedes en 2017 et 2018). Ainsi dans la Gazzetta dello Sport, il a tenu à défendre son bilan en accusant à demi-mots son prédécesseur…

« C’est une équipe qui a traversé une période très difficile, mais qui en même temps a su regarder vers l’avant en renforçant le personnel et en investissant dans les jeunes. »

« Le travail n’est pas terminé tant que nous n’entamons pas un nouveau cycle de victoire. Pour y parvenir, nous avons déjà beaucoup changé au cours des deux dernières années. »

La grande question pour 2021 est celle-ci : Ferrari a-t-elle comblé son retard sur l’unité de puissance ?

« Je pense que l’écart s’est réduit, mais pas encore complètement comblé. En 2022, nous voulons nous améliorer encore, car les autres ne restent pas non plus inactifs. Le moteur de 2022 sera ensuite utilisé jusqu’à la fin de 2024. »

L’autre inconnue est de savoir comment Carlos Sainz va se comporter face à Charles Leclerc. L’Espagnol a fait quelques sorties en piste à cause du vent, aux essais hivernaux de Bahreïn, mais Mattia Binotto lui fait entièrement confiance.

« Nous savions qu’il était un pilote fort - qu’il serait rapide, rapide aussi sur les longs relais. Il a apporté un peu d’expérience parce que maintenant, même s’il est très jeune, c’est un pilote expérimenté en F1. Mais je pense que ça se passe très bien avec Charles, ça se passe très bien avec son équipe - il s’est bien intégré, il y a une ambiance très positive. »

« Et je pense qu’il apporte de l’air frais, et parfois l’air frais est nécessaire, c’est ce que nous recherchons. Et à cet égard, nous sommes très heureux. »

« Mais c’est vraiment très difficile avec ces voitures, avec le vent. »

Et Sainz de confirmer : avec le vent, la SF21 est trop instable !

« C’est très difficile de vous expliquer ce que nous ressentons dans la voiture, mais les changements d’adhérence et d’équilibre sont énormes, si les rafales de vent changent de 5-10km/h, et ça peut vous surprendre. »

« Et nous poussons les limites de la voiture - particulièrement moi, je ne sais pas où est cette limite. Et oui, j’ai fait quelques erreurs que j’étais heureux de faire et que je voulais faire, c’était aussi le plan du test. Pour en revenir à la question, le vent fait une énorme différence et c’est assez délicat à gérer en permanence. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less