Enfin vainqueur en F1, Sainz admet ‘être soulagé’ mais n’a jamais douté de lui

Il remercie ses collègues et le public de Silverstone

Recherche

Par Alexandre C.

4 juillet 2022 - 14:05
Enfin vainqueur en F1, Sainz admet (...)

Tout semblait jouer contre la première victoire de Carlos Sainz hier à Silverstone : un dépassement de Max Verstappen au premier départ, en guise d’avertissement ; une sortie de piste de la Ferrari qui donnait la tête de course à la Red Bull ; des consignes de course appliquées contre Carlos ; sans parler d’une voiture de sécurité qui relançait Sergio Pérez en fin d’épreuve.

Pour autant, Carlos Sainz, avec de la chance et un peu de courage, est arrivé à renverser la situation en fin d’épreuve pour rempoter la course. Mais a-t-il jamais douté de pouvoir convertir sa première pole en sa première victoire ?

« Je n’y ai pas tellement pensé. Évidemment, pendant la course, je me disais, même si je luttais et souffrais un peu… je voulais rester dans la course et rester aussi près que possible de la voiture de devant et de Charles. J’ai soudainement dû commencer à gérer beaucoup de carburant et Lewis a commencé à me rattraper beaucoup plus rapidement. Et soudain, quand la voiture de sécurité est sortie, j’ai su que c’était ma chance. »

« Je veux dire. J’étais le premier des pilotes en tendres, derrière Charles sur le dur. Et je savais que j’allais le dépasser, à 100%. Mais je voulais juste le faire aussi proprement que possible et sans affecter sa course, vous savez, autant que possible, parce qu’on voulait un doublé et je savais que dès que ses pneus durs prendraient de la température, il pourrait s’accrocher. Et j’ai essayé de doubler aussi proprement que possible, mais en sachant que c’était ma chance et que je pouvais y arriver. »

Ce week-end de Silverstone est certainement un tournant pour Carlos Sainz. Ce doit être aussi un gros soulagement après une série de déboires et de résultats décevants.

« Une première victoire est toujours un peu un soulagement. Je ne vais pas mentir. De la même manière que la pole position n’a pas été ressentie comme telle, la victoire est un peu un soulagement, parce que vous l’avez, vous avez une victoire en Formule 1. Et bien sûr, je vais continuer à me battre pour en avoir plus, je vais continuer à m’améliorer avec cette voiture, et je vais essayer d’y arriver. »

« Mais honnêtement, je n’ai jamais cessé de croire que cette victoire allait arriver. Même si cette année a été difficile pour moi et n’a pas été la plus facile. Je veux dire à Monaco, j’aurais pu gagner. Au Canada, c’était très serré. Je peux gagner sur un rythme pur ou au mérite, comme au Canada, non ? »

« Alors il faut continuer à y croire. S’il y a quelque chose que ce sport m’a appris, c’est de continuer à y croire. Les choses n’ont jamais été faciles pour moi dans ma carrière, mais c’est un excellent exemple que ça peut encore arriver. »

Le pilote Ferrari a aussi reçu un accueil spécial des fans de Silverstone, circuit où il avait d’ailleurs pour la première fois conduit une F1 en essais. Une relation particulière le lie à ce temple de la F1...

« C’est très spécial, mais c’est spécial de le faire à Silverstone, de le faire devant cette foule que nous avions. J’ai entendu qu’ils m’ont applaudi. Quand vous avez Lewis, un Anglais, en forme comme il l’était, ayant un de ses jours spéciaux, et pourtant vous avez toute la foule qui se sent heureuse pour moi et ensuite avoir tant de pilotes contre lesquels je suis en compétition qui viennent vers moi après la course pour me féliciter et se sentir heureux pour moi et en fait tout le paddock... Je sens que tout le paddock se sent fier et heureux pour moi et c’est un sentiment spécial que je reçois en tant que pilote et oui, je ne peux pas l’expliquer, mais c’est quelque chose qui vous fait vous sentir très fier et heureux. Donc je vous remercie tous pour ça. »

Cette victoire peut-elle vraiment lancer la saison du métronome Sainz (si l’on se réfère à l’an dernier ?). A-t-il déjà très faim de conduire la Ferrari au Red Bull Ring ce week-end ? Pour cela il faudra mieux travailler les réglages aussi selon l’Espagnol.

« Je veux dire, nous avons connu de meilleurs week-ends récemment et mes sensations ont été bien meilleures. Ce week-end, j’étais très rapide en essais libres et je sentais que j’avais le rythme pour gagner une course ce week-end. Mais pour une raison quelconque, en course, j’ai lutté... »

« J’ai l’impression que ce week-end, nous sommes peut-être allés un peu plus loin dans les réglages pour essayer de me rendre trop à l’aise avec. Et puis peut-être qu’en course j’ai manqué un peu d’avant sur la voiture, mais j’espère que pour l’Autriche nous pourrons l’affiner et peut-être que nous pourrons nous battre pour cette victoire à nouveau, et faire quelques bonnes pole positions sur le sec. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos