Enervé, Sainz veut savoir pourquoi la FIA ne lui a pas rendu la position avant le redémarrage

Pour le pilote Ferrari, ce n’était pas sportif de laisser Perez devant lui

Recherche

Par Olivier Ferret

28 mars 2022 - 09:22
Enervé, Sainz veut savoir pourquoi (...)

Carlos Sainz veut que la FIA explique pourquoi il a dû attendre la fin d’une période de voiture de sécurité pour regagner une position que Sergio Perez lui avait prise à tort.

Le pilote Ferrari est sorti des stands légèrement devant son rival après son arrêt au 16e tour sous la voiture de sécurité. Cependant, Perez a conservé sa troisième place malgré une ligne de voiture de sécurité coupée après l’Espagnol.

Perez n’a pas cédé la place jusqu’à ce que la course reprenne quatre tours plus tard. Sainz avait prévu que ce genre de situation se déroulerait, plus tôt dans la semaine, affirmant que les pilotes devaient être prêts à abandonner des places "immédiatement" s’ils les avaient mal prises.

"Vous ne pouvez pas prendre trois ou quatre tours pour abandonner la position," disait-il déjà jeudi. "C’est pourquoi le livre de règles doit être super clair, doit être appliqué dans un moment où il y a des frictions."

S’exprimant après la course, Sainz a déclaré que l’incident avec Perez était "une priorité numéro 1 dont nous devons parler avec la FIA. Il y a une ligne de voiture sécurité, le règlement est clair. Pourquoi n’a-t-il pas été appliqué ?".

Pour Sainz, ce n’était pas sportif même s’il y a un flou en cas de voiture de sécurité.

"C’est la FIA qui aurait dû intervenir tout de suite. En gros, Sergio a perdu l’opportunité de se battre avec moi au redémarrage et j’ai perdu l’opportunité de me battre avec Max pour ne pas avoir repris ma position pendant la voiture de sécurité. Ce n’est pas sportif, d’autant plus que Max mettait la pression sur Charles."

"Nous avons eu beaucoup de tours pour le faire. La FIA n’est pas intervenue et je pense que pour le plaisir de courir en Formule 1, ce genre de choses doit se produire plus rapidement et plus efficacement."

"Nous avons créé un gâchis qui pour moi n’est pas nécessaire, étant donné que nous avons fait six tours derrière la voiture de sécurité et qu’il y avait des millions d’opportunités pour Sergio de me laisser passer."

"Si j’avais été dépassé par Russell par exemple, qu’aurions-nous fait ? Sergio aurait-il dû laisser passer Russell et moi, ce qui aurait été extrêmement injuste pour lui aussi ? Ou alors Sergio ne me rend pas la position parce qu’il y a Russell entre lui et moi et c’est extrêmement injuste pour moi ?"

"Donc je ne sais pas, c’est juste ce genre de choses dans lesquelles, en tant que sport, nous devons continuer à nous améliorer parce que je pense que nous devons simplifier les choses et simplement les rendre plus rapides et plus faciles à comprendre pour tout le monde et même pour les pilotes."

FIA

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos