Formule 1

Energie durable, neutralité carbone : le GP de Bahreïn se repeint en vert pour 2022

Des objectifs écologiques en phase avec ceux de la F1

Recherche

Par Alexandre C.

25 mars 2021 - 16:10
Energie durable, neutralité carbone (...)

Grand producteur de gaz et de pétrole, le Royaume du Bahreïn soigne cependant son image à l’international avec le Grand Prix ayant lieu à Sakhir, près de la capitale Manama. Cet écrin dans le désert, depuis que la course a lieu de nuit depuis 2014, offre chaque année de superbes images à la télévision.

Problème : éclairer le circuit engloutit une grande quantité d’énergie, ce qui cadre peu avec l’engagement pour le climat de la F1.

Mais le Bahreïn International Circuit, conscient de cette faiblesse, a fait aujourd’hui une annonce importante : toute l’énergie utilisée, l’an prochain, pour éclairer le circuit, et plus largement utilisée durant le Grand Prix, proviendra de sources d’énergies renouvelables.

« L’Autorité de l’énergie durable du Royaume de Bahreïn » a récemment achevé une étude de faisabilité pour l’initiative, qui pourra répondra à terme à l’ensemble des besoins énergétiques annuels du circuit, a précisé la FOM. Des économies sonnantes et trébuchantes sont aussi attendues.

Avec les différentes phases de ce projet, le circuit produira même plus d’énergie que nécessaire, pour peut-être redistribuer l’énergie produite.

Plus largement, ces efforts rejoignent ceux de la F1 pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

Stefano Domenicali, le PDG de la F1, a commenté cette nouvelle qui s’inscrit dans l’agenda vert de la F1.

« Nous sommes fiers des efforts déployés par le circuit international de Bahreïn pour rendre la course plus durable et de ses projets plus ambitieux pour les années à venir. »

« C’est un autre excellent exemple des mesures prises par le pays pour utiliser la technologie et l’innovation afin de faire progresser ses plans de durabilité. Il s’aligne parfaitement sur notre propre stratégie visant à atteindre un niveau de carbone zéro en tant que sport d’ici 2030 et à améliorer notre durabilité sur et en dehors de la piste. »

Shaikh Salman bin Isa Al Khalifa, directeur général du Bahrain International Circuit, a lui espéré que Bahreïn pourrait ainsi montrer l’exemple aux autres circuits.

« L’engagement d’aujourd’hui est un élément important de nos objectifs plus larges en matière de durabilité en tant que circuit ; et cela soutient aussi l’objectif de la F1 d’être neutre en carbone d’ici 2030. Cette initiative ne fera pas seulement de notre course de F1 un événement plus propre et plus vert à l’avenir, mais encouragera d’autres événements de grande envergure à passer à l’énergie durable, et inspirera les fans de sport à embrasser le changement. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less