En pole à Bahreïn, Leclerc pensait être battu par les Red Bull

Il cherche encore le "style de pilotage parfait" avec la Ferrari

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 mars 2022 - 17:27
En pole à Bahreïn, Leclerc pensait (...)

Ferrari et Charles Leclerc ont débuté la saison de la meilleure des manières en signant la pole position du Grand Prix de Bahreïn de F1. Le Monégasque ne cache pas sa satisfaction d’être immédiatement dans le coup.

"Oui c’est génial, les deux dernières années ont été incroyablement difficiles pour le team, on espérait que ce serait l’opportunité de revenir vers l’avant et on a très bien travaillé en tant qu’équipe pour se remettre en position de se battre pour des meilleures places" a déclaré Leclerc.

"C’était une bonne séance de qualifications, je n’étais pas satisfait de mon pilotage mais j’ai fait un très bon tour en troisième partie de qualifs, et on est en pole donc je suis très heureux."

Il se veut aussi rassurant sur le potentiel de progression de lui et de son équipe : "Bien sûr qu’il y en a, sur le plan du pilotage c’est totalement différent de l’an dernier. Les essais ont été utiles pour ça j’ai testé plusieurs styles de pilotage et je dois trouver le style parfait. Donc oui, il y a clairement plus à venir de notre côté."

Désormais, il peut se battre pour la victoire demain mais ne veut pas encore y penser : "C’est plutôt bon, on était presque sûrs que Red Bull serait plus vite que nous en qualifications, mais c’était une bonne surprise que ça ne soit pas le cas."

"On doit finir le week-end sur une bonne note, mais ce ne sera pas facile. La dégradation des pneus est plus importante que l’an dernier, donc on doit se concentrer la dessus, mais on a bon espoir. On va rester prudents, le rythme est là mais la course sera longue, tout peut arriver."

Sainz manque de naturel au volant

Carlos Sainz a signé le troisième temps derrière Max Verstappen, mais l’Espagnol n’est pas mécontent. Il note qu’il était bien plus en retrait de Leclerc en début de week-end, et se félicite d’avoir pu jouer la pole position.

"Charles a réussi à extraire quelques dixièmes de plus à la fin, mais je suis heureux des progrès que j’ai fait ce week-end. J’étais loin, j’ai eu du mal à comprendre comment piloter la voiture, et j’étais une demi-seconde derrière tout le week-end" indique l’Espagnol

"Me battre pour la pole position était une bonne nouvelle, et c’est un peu dommage de pas avoir réussi à trouver les derniers dixièmes en Q3. Mais c’est mérité, Charles a été meilleur et il a fait un très bon travail."

Sainz espérait être plus à l’aise pour son premier week-end au volant de la F1-75. En réalité, il admet avoir dû composer avec un retard plus important qu’il ne l’a jamais connu face à Leclerc en début de week-end.

"Le problème est que je n’avais jamais été si loin. L’an dernier, j’étais à deux ou trois dixièmes au plus selon les circuits, ici, je devais combler un déficit de sept ou huit dixièmes en début de week-end."

"J’ai dû me rattraper et je dois encore comprendre la voiture entièrement. J’ai un peu de difficultés, je réfléchis beaucoup pendant que je pilote et ça prend de la place dans mon esprit quand je roule. Mais dans le même temps je me battais pour la pole, donc je ne peux pas trop me plaindre."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos