Formule 1

En écartant de Vries, Capito a signifié à Wolff que Williams F1 ‘n’était pas une équipe-B’

Un message à envoyer absolument ?

Recherche

Par Alexandre C.

4 octobre 2021 - 14:18
En écartant de Vries, Capito a (...)

Pour remplacer George Russell chez Williams, Mercedes voulait logiquement placer son pilote de la filière, Nyck de Vries, récemment titré en Formule E. Mais pourtant, bien que motorisé par Mercedes, et bien qu’ayant renforcé sa collaboration technique avec l’équipe allemande, Williams a choisi Alexander Albon (un pilote Red Bull) plutôt que Nyck de Vries.

Un petit affront pour Toto Wolff… mais aussi une déclaration d’indépendance.

Car comme le dit bien Jost Capito, le PDG de Williams, en faisant le choix Red Bull plutôt que Mercedes, Grove a « montré et confirmé que nous ne sommes pas une équipe-B. »

Et Capito de préciser ce choix fort : fallait-il prendre Albon surtout pour montrer à Mercedes que Williams n’était pas une équipe satellite (surtout avec le renfort financier de Dorilton Capital) ?

« Il n’est pas important pour nous d’envoyer ce message à qui que ce soit, c’est juste que cela montre que nous faisons vraiment ce qui est le mieux pour l’équipe et que nous décidons au sein de l’équipe. »

« Nous ne sommes dirigés par personne d’autre que nous-mêmes. Que ce message puisse être entendu en dehors de Williams, c’est évident, mais nous ne l’avons pas fait à pour envoyer ce message. »

Pourquoi ne pas aussi se blottir dans le giron Mercedes ? L’exemple Haas-Ferrari le prouve, ce partenariat pourrait être aussi très rémunérateur en termes d’apport technique et financier, ou sur le plan des ressources humaines...

Mais Capito précise que Williams a d’autres ambitions que Haas !

« Parce autrement, vous ne pourriez jamais devenir champion du monde. »

« En tant qu’équipe B, tu ne seras jamais champion du monde. Et si vous vous rendez dépendant d’une autre entreprise ou d’une autre équipe, alors vous ne gagnerez jamais le championnat du monde et vous ne serez pas crédible au sein de l’équipe en ayant ce message. »

« Avec ça, tu abandonnes l’idée d’être champion du monde. Et vous dites juste que vous voulez faire partie du spectacle. Et c’est tout. »

Du reste le choix d’Alexander Albon était le meilleur si l’on prend en compte le seul point de vue du pilotage, du retour technique et de la performance pour Capito.

« Il était très compétitif à la fin de l’année dernière. Il est toujours le pilote de réserve Red Bull et il a beaucoup roulé dans le simulateur pour Red Bull. Il est habitué aux voitures et à la conduite et il a toujours un baquet de titulaire, il fait du DTM... »

« C’est son expérience, la façon dont les gens qui ont travaillé avec lui disent comment il travaille, comment il peut régler et améliorer une voiture, et aussi sa personnalité. Il est très important que la personnalité d’un pilote corresponde à celle de l’équipe. Et je crois que son état d’esprit correspond exactement à celui que nous avons dans l’équipe. »

« Nous voulions choisir un pilote qui a de l’expérience en Formule 1 et qui est encore en pleine ascension. »

Mais Alexander Albon est un pilote Red Bull... Capito n’est-il pas déjà préparé à le perdre ?

« Si vous voulez construire une équipe, vous avez aussi besoin de constance. Et nous le voyons comme un élément de l’équipe à long terme et sur plusieurs années. Bien sûr, il faut toujours voir ce qui se passe et comment tout cela évolue. Mais l’intention est de l’avoir pour un long moment. »

Mercedes

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less