Formule 1

En difficulté, Toro Rosso a ‘beaucoup de devoirs à faire’ d’ici demain

Le niveau d’adhérence n’est pas satisfaisant

Recherche

Par A. Combralier

7 juin 2019 - 22:48
En difficulté, Toro Rosso a ‘beaucoup (...)

Le peloton, ce vendredi à Montréal, fut extrêmement serré et le moindre dixième perdu se paie cher au classement. En EL2, les Toro Rosso ont été un peu plus compétitives qu’en EL1, mais cela n’a pas suffi pour les faire franchement progresser dans la hiérarchie.

Alexander Albon, 14e cet après-midi, reconnaît que la journée fut « difficile » pour Toro Rosso.

« Nous devons essayer de bien faire nos devoirs ce soir, et revenir avec quelques solutions pour demain. L’équilibre n’est pas trop mauvais, nous manquons juste d’un peu de rythme, donc il faut comprendre pourquoi. Nous avons connu des journées difficiles auparavant, donc je suis confiant, nous allons analyser les données d’aujourd’hui et trouver où nous améliorer pour demain. »

Daniil Kvyat compte lui aussi beaucoup sur les analyses qui seront menées d’ici demain, pour faire mieux que sa 15e place en EL2.

« C’était une journée intéressante. Cette piste vous donne toujours beaucoup de choses à étudier le vendredi soir, donc nous ferons de notre mieux pour tirer les leçons de ces essais libres, et pour trouver comment faire ce petit gain de performance qui nous a fait défaut aujourd’hui. Il faut analyser où nous perdons par rapport à nos concurrents. Ce sont des petites choses, qui peuvent faire une grande différence. Et si nous réussissons à bien faire nos devoirs, ce devrait être OK. Cette piste pourrait ne pas nous convenir autant que les précédentes, mais nous pouvons toujours faire du bon boulot pour le reste du week-end. »

Jonathan Eddolls, l’ingénieur de course en chef, reconnaît aussi un manque d’adhérence de Toro Rosso sur ce circuit.

« En EL1, la piste était très poussiéreuse, le niveau d’adhérence était bas pour tout le monde, mais nous avons semblé plus souffrir que d’autres. Donc nous avons fait quelques changements pour régler cela. Nous n’avions prévu aucun test d’élément très important en EL1, parce que c’est difficile à Montréal de juger l’évolution de la piste, donc nous avons surtout passé la session à tenter de trouver plus d’adhérence. »

« Cependant, nous avons fini les EL1 en n’ayant aucun pilote particulièrement heureux de la voiture, du point de vue de l’équilibre mais aussi du niveau général d’adhérence de la voiture. En EL2, après quelques changements de réglages, nous avons amélioré notre situation, mais sur le plan de la compétitivité, nous ne sommes pas là où nous voudrions être. Il y a toujours plus à trouver. Nos voitures souffraient toujours d’un manque général d’adhérence. »

« La surchauffe des pneus est aussi un sujet ici, parce que les températures ont été assez élevées. Mais il semble que les autres aient mieux géré cet aspect que nous aujourd’hui. Nous sommes arrivés en nous attendant à ce que le graining soit un gros problème, et ce fut le cas sur les médiums et les tendres. Nous avons un peu de travail à faire pour demain, afin de voir quels changements nous devons faire sur la voiture. »

Toyoharu Tanabe, le directeur technique de Honda, a précisé que l’unité de puissance n’avait connu « aucun problème » majeur sur ce circuit exigeant, ni avec Red Bull, ni avec Toro Rosso.

« Cependant, au vu des chronos, nous avons toujours beaucoup de travail à faire pour préparer le reste du week-end, mais nous avons quoi faire pour progresser. Le travail commence par l’étude de toutes les données collectées aujourd’hui. »

Toro Rosso

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less