Formule 1

Effet placebo ou ‘loup’ sur l’Alpine F1 ? La renaissance d’Ocon réjouit… et interroge

Budkowski se demande si le châssis précédent était vraiment vicié

Recherche

Par Alexandre C.

7 août 2021 - 09:18
Effet placebo ou ‘loup’ sur l’Alpine (...)

Le mystère autour du changement de châssis d’Esteban Ocon déconcerte toujours chez Alpine. Remettons les choses dans leur contexte : après une série de bons résultats initiaux (notamment une 5e place sur la grille à Barcelone), le Français avait déchanté, ratant la Q3 à Monaco, Bakou et au Paul Ricard ; la situation s’était empirée lors des deux Grands Prix au Red Bull Ring, où Esteban Ocon fut éliminé en Q1 à chaque reprise.

Y avait-il un « loup » sur la voiture d’Ocon ou bien le jeune pilote commençait-il à être dépassé par la grinta de Fernando Alonso ? Alpine avait en tout cas accédé à la demande de son pilote de procéder à un total remplacement de châssis, pour le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone : et cela a payé puisque Ocon était alors de retour dans les points.

Au Grand Prix de Hongrie, le suivant, bien sûr, Ocon a fait bien mieux en signant une victoire stratosphérique au terme d’une course folle (avec une qualification en Q3 la veille).

Alors, le changement de châssis a-t-il eu un effet placebo ? Ou bien y avait-il un loup sur l’Alpine ?

En attendant de percer le mystère, Marcin Budkowski, directeur exécutif, savoure la renaissance de son pilote…

« La combinaison de ces changements et de la confiance retrouvée d’Esteban dans sa voiture signifie qu’il a rebondi à un bon niveau de compétitivité. »

« Je pense que c’est ce qui compte pour l’avenir. Il était satisfait de la voiture dès les EL1 à Silverstone. Et en fait, il a senti que la voiture n’avait pas les problèmes qu’il décrivait auparavant. »

Alpine a bien procédé à une analyse du châssis "suspecté" d’avoir une faille structurelle. Quelque chose d’anormal a bien été repéré au niveau de la suspension avant : mais est-ce suffisant pour expliquer les déboires d’Esteban Ocon au Red Bull Ring ? Marcin Budkowski reste circonspect...

« Il est juste de dire que nous ne savions pas exactement quel était le problème. »

« Il y avait un problème avec la voiture, comme clairement avec Esteban, la combinaison du pilote et de la voiture ne fonctionnait pas. »

« Nous avons donc pris la décision de changer autant de choses que possible sur la voiture, parce que quand vous n’avez pas la moindre idée du pourquoi et que vous pouvez changer les pièces, pourquoi ne le feriez-vous pas ? Quand nous avons changé le châssis, nous avons fait quelques tests sur le châssis, mais nous n’avons rien vu d’anormal en termes de rigidité, ou les choses que vous obtiendriez normalement si le châssis avait un problème. »

« Nous avons juste trouvé un petit problème, un élément de la suspension avant, et c’était assez mineur. Mais certaines des choses qu’il aurait provoquées sont certains des symptômes qu’Esteban a décrits. »

« Je ne pense pas que ça valait tout ce temps au tour en tant que tel. Mais en réalité, si vous avez quelque chose de petit qui déstabilise un pilote et qu’en conséquence, il perd confiance, alors ça peut être quelques dixièmes qui viennent s’ajouter à ça. »

« Donc la réalité est que je ne peux pas vous donner une réponse complète, parce que nous ne savons pas vraiment. Mais nous avons trouvé quelque chose qui était un peu anormal. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less