Formule 1

Ecclestone rend un hommage vibrant à Whiting, son ancien ingénieur

Il l’avait embauché chez Brabham

Recherche

Par Valentin Vilnius

15 mars 2019 - 04:12
Ecclestone rend un hommage vibrant (...)

Bernie Ecclestone (à droite sur la photo) a eu la douleur de perdre un proche hier, en apprenant le décès subit de Charlie Whiting (à gauche). L’ancien directeur de course de la FIA avait été engagé par Bernie, chez Brabham, dans les années 1980.

« C’est une grosse, grosse perte pour la F1 » a réagi Bernie Ecclestone. « Il a gardé les choses sous contrôle et s’est très bien occupé de la FIA, parce qu’il se penchait sur le règlement et tout le reste. »

« Les gens parlent de lui comme un directeur de course, mais ce n’était qu’une partie de tout ce qu’il faisait. C’était un gars talentueux qui adorait ce qu’il faisait. Il faisait juste un travail merveilleux pour la FIA. »

Selon Bernie Ecclestone, la FIA va désormais être dans l’embarras pour trouver un successeur à Charlie Whiting...

« Je ne sais pas ce qu’ils vont faire pour le remplacer, pour être honnête. Il a fait un super travail. »

« Charlie, c’était un gars en qui je pouvais voir confiance. La plupart des gens savaient qu’on pouvait lui faire confiance parce que quand il disait qu’il allait faire quelque chose, il le faisait s’il le pouvait. Je n’ai rien de mal à dire sur lui. »

C’est notamment chez Brabham que Charlie Whiting avait commencé à étudier de près le règlement pour en tirer les failles… une expérience qu’il a mise à profit à la FIA.

« Deux ou trois meilleures écuries, ces derniers années, essayaient de l’embaucher, d’en faire leur team manager, mais il pensait qu’il pouvait faire un bien meilleur travail de là où il était, pour tout le monde, ce qu’il a fait » poursuit Bernie Ecclestone.

« J’ai poussé pour que Charlie Whiting devienne directeur de course, parce que je pensais qu’il serait le gars qui pourrait faire le boulot. Il était assez solide. Bien sûr, il a dérangé des gens dans des occasions bizarres, parce qu’il arrivait avec des décisions que les pilotes n’aimaient pas. Mais il s’agissait normalement des bonnes décisions. Les commissaires le soutenaient donc quand ils étaient perdus sur la décision à prendre, ils demandaient à Charlie et Charlie les aidait. »

Bernie Ecclestone a appris les détails des circonstances du décès tragique de Charlie Whiting.

« Il est allé se coucher et ne s’est pas levé le matin. La seule bonne chose dans tout cela, s’il y a une bonne chose, c’est qu’il s’est endormi heureux, j’imagine, en sachant qu’il allait se lever à 7h du matin pour faire son travail. »

« Mais il ne s’est pas réveillé. »

« Lorsque j’aurai moi aussi à m’en aller, j’espère que ce sera de la même façon. »

FIA

expand_less