Ecclestone rend hommage à Sir Frank Williams et à son rôle en F1

"On peut se demander si elle aurait survécu" sans lui

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 novembre 2021 - 10:35
Ecclestone rend hommage à Sir Frank (...)

Bernie Ecclestone a rendu hommage à Sir Frank Williams, décédé ce dimanche. L’ancien grand argentier de la F1, âgé aujourd’hui de 91 ans, a côtoyé l’ancien directeur d’équipe pendant plus de 40 ans, et souligne l’importance de Sir Frank pour la Formule 1 et son histoire.

"J’ai parlé à Claire dimanche matin. Elle était évidemment bouleversée" a déclaré Ecclestone.

"Ils l’ont appelée samedi à l’hôpital et lui ont dit qu’elle devait venir le voir parce qu’il n’en avait plus pour longtemps. J’ai demandé s’il avait souffert et elle a répondu ’non, il n’a pas souffert’."

"C’est la fin d’une époque. On peut se demander si la Formule 1 aurait survécu, si des gens comme Frank n’avaient pas été là au début. Sans ce type de personnes, je doute que la Formule 1 existerait encore aujourd’hui. Probablement que Ferrari se serait arrêtée et que cela aurait été fini."

"Il n’y a pas beaucoup d’anciens dans les parages aujourd’hui, ceux qui étaient dans les équipes à leurs débuts. Vous pouviez acheter un moteur et une boîte de vitesses. Vous n’aviez pas besoin d’avoir plusieurs milliards et d’avoir 1 000 personnes travaillant pour vous."

"Je lui aurais confié ma vie"

Ecclestone loue la ténacité de Williams au fil des années à la tête de son équipe de Formule 1 : "Frank était un peu spécial en tant que personne. Et ça se voyait dans la façon dont il ne lâchait jamais rien."

"Les choses n’étaient jamais vraiment mauvaises selon Frank, il ne se plaignait jamais. Il se débrouillait du mieux qu’il pouvait. Et c’est la raison pour laquelle il a eu autant de succès. C’était un compétiteur tout le temps."

L’ancien dirigeant de la F1 parle aussi de l’avant-gardiste qu’était Frank Williams, mais aussi de son honnêteté : "Il était toujours en avance sur son temps. Il connaissait les pulls en cachemire alors que je n’avais jamais entendu parler de cachemire. C’était Frank."

"Il me disait ’pourrais-tu me prêter 2 000 livres ?’. Je disais oui et il disait ’je te paierai dans 10 jours’. Et c’était sûr à chaque fois, Frank revenait dix jours plus tard avec 2 000 livres. Et c’est comme ça qu’on travaillait avec Frank. Je lui aurais confié ma vie."

Une vie passée à défier les pronostics

Ecclestone se souvient de l’accident de Frank Williams en 1986, qui l’a rendu paraplégique. Le Britannique s’était rendu au chevet de son ami, où il avait retrouvé Sid Watkins, le médecin de la F1.

Ce dernier n’était alors pas du tout optimiste pour la guérison de Sir Frank : "J’ai dit ’combien de temps cela va-t-il durer ?’ et il a répondu ’je pense qu’il va rester ici pendant six mois à regarder le plafond’."

"Je lui ai demandé s’il allait survivre à tout cela et il m’a répondu qu’il n’y croyait pas. Et Sid était un spécialiste. Mais comme d’habitude, Frank a prouvé que tout le monde avait tort. On ne fait plus des gens comme Frank."

F1 - FOM - Liberty Media

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos