Formule 1

Ecclestone : Quelqu’un d’autre que moi s’était opposé aux cérémonies antiracistes en 2016

Ecclestone ne voit pas pourquoi le faire en 2020 plus qu’en 2016

Recherche

Par Alexandre C.

9 février 2021 - 09:28
Ecclestone : Quelqu’un d’autre que (...)

Bernie Ecclestone n’a jamais caché son désintérêt non tellement pour la F1 actuelle, mais pour la gestion de Liberty Media, qui l’avait écarté sans ménagement pour le remplacer par Chase Carey. Pour GQ, le Britannique est justement revenu sur l’évolution récente du sport…

L’ancien Grand Argentier de la F1 regrette-t-il de ne plus être engagé dans le sport aujourd’hui ? Que pense-t-il de la F1 contemporaine ?

« Certains deals me manquent, en particulier avec les promoteurs de certains circuits - certains auraient pu faire faillite si nous n’avions pas été impliqués et aidés un peu - et les accords avec certains grands sponsors, qui se renouvellent depuis des décennies. »

« Je regarde les courses. Et je reçois encore quelques appels pour obtenir des conseils. »

Avec Bernie Ecclestone aux commandes, les cérémonies antiracistes, d’agenouillements, avant le départ, auraient-elles pu voir le jour ? C’est l’occasion pour Bernie Ecclestone de relativiser quelque peu les récents événements avec prudence...

« Il y a quelques années, un joueur de football américain [Colin Kaepernick] avait l’habitude de s’agenouiller avant les matchs. Cela a suscité beaucoup de colère de la part des autorités. Un ou deux des pilotes de Formule 1 en ont parlé mais, en fin de compte, ils ne l’ont pas fait. Ils ne se sont pas agenouillés. Ils ont dit qu’on leur avait demandé de ne pas le faire. Ils n’ont pas dit qui leur a demandé de ne pas le faire - ce n’était pas moi. Je n’étais plus en Formule 1. »

« Je ne vois pas ce qu’il y a de différent cette année. Ces choses horribles qui se produisent en Amérique se produisent depuis de nombreuses décennies. Je suppose que c’est une bonne chose que les gens aient été mis au courant de ce qui se passe. J’espère que cela fera une différence. »

Quel est le poids de l’héritage de Bernie Ecclestone dans cette F1 actuelle ?

« Si les gens veulent se souvenir de moi, ils le feront, quelles qu’en soient les raisons. »

L’an dernier, la F1 a failli perdre Romain Grosjean. Dans les moments difficiles de la carrière de Bernie Ecclestone, il y a eu aussi la disparition de tant de pilotes... Et là encore, au moment de s’exprimer sur le grave accident du pilote Haas, Bernie fait une sortie controversée...

« Je ne vais pas aux enterrements. Si vous étiez proche de quelqu’un, il savait que vous étiez proche de lui. Quel est l’intérêt d’aller à l’enterrement ? Ils sont morts. Ils ne savent pas. Quand [François] Cevert a été tué à Watkins Glen, c’était horrible. Il a été coupé en deux. Carlos [Reutemann] est entré et il a été secoué. C’était des copains. Il m’a dit ce qu’il avait vu, mais ensuite, quand il a fallu s’entraîner, il est retourné à la voiture. Cela semble un comportement insensible, mais c’était comme ça à l’époque. »

« Vous continuez, c’est tout. C’est beaucoup plus sûr maintenant, grâce à Sid [Watkins] et Max Mosley. Mais ce ne sera jamais complètement sûr. Vous devez l’accepter. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less