Formule 1

Ecclestone n’envisage pas un retour pour aider Liberty

Bernie pense que ce serait une erreur

Recherche

Par Olivier Ferret

13 mars 2019 - 09:36
Ecclestone n'envisage pas un retour (...)

Bernie Ecclestone a minimisé les récentes spéculations selon lesquelles il pourrait faire pour retour en Formule 1 et peut-être aider Liberty Media à négocier les contrats à venir avec les promoteurs, qui n’ont pas hésité à afficher une solidarité rarement vue afin de ne plus payer trop cher le plateau.

Christian Horner a même invité l’ancien grand argentier de 88 ans à revenir avec son style dictatorial pour régler aussi d’autres questions épineuses comme celui des futurs accords commerciaux de 2021.

Mais Ecclestone lui a déjà répondu : "ce serait une erreur de revenir en arrière, même si j’en avais la chance. Pourquoi devrais-je essayer de changer Liberty et sa méthode ?"

Ecclestone a bien noté que malgré les efforts de Liberty, "les audiences de la F1 sont à la baisse" mais il pense que cela pourrait changer en 2019.

"Oui, si la compétition s’améliore. Au cours des dernières saisons, on savait avant le début que Hamilton gagnerait. Comment voulez-vous vendre un tel produit ?"

Ecclestone espère donc que Ferrari puisse battre Mercedes cette année.

"Ils auraient dû l’emporter l’année dernière, ils avaient la bonne voiture, mais la mort de Sergio Marchionne a laissé un vide énorme chez eux. Même Sebastian (Vettel) s’est senti perdu. Il n’était pas content de la gestion de l’équipe et a commis des erreurs qu’il ne ferait jamais dans d’autres circonstances."

Lewis Hamilton reste toutefois le favori d’Ecclestone pour 2019, affirmant que la grande notoriété du pilote Mercedes est à la fois "le meilleur et le pire" de la F1.

"Le meilleur parce qu’il sait comment promouvoir ce sport bien mieux que les autres, mais le pire parce qu’il accapare toute l’attention. Il ne fait rien de mal, ce sont les autres pilotes qui doivent se réveiller et montrer leur personnalité."

Enfin, interrogé sur le départ de Fernando Alonso de la F1, Bernie a ironisé : "c’est une grande perte. Peut-être reviendra-t-il chez Ferrari en 2020 !"

FOM (Liberty Media)

expand_less