Ecclestone : Michael Schumacher ’aiderait’ Mick s’il était là

Notamment face aux critiques de Haas F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 juin 2022 - 13:15
Ecclestone : Michael Schumacher (...)

Bernie Ecclestone déplore que Haas F1 mette la pression sur Mick Schumacher, qui traverse en ce début de saison une période difficile. L’ancien grand argentier de la Formule 1 pense que Günther Steiner devrait soutenir son pilote, qu’il juge actuellement "difficile à évaluer".

"Nous ne savons pas si la voiture est bonne ou mauvaise" a déclaré Ecclestone à NTV. "Cela fait une grande différence, si la voiture convient à son style de conduite ou pas."

Ecclestone pense que le fils de septuple champion du monde n’a pas besoin que son employeur lui rappelle sans cesse ses accidents : "Il n’a pas besoin que les gens lui disent ça tout le temps. Il a besoin de quelqu’un pour l’aider et ne pas trop le critiquer."

Le Britannique pense que l’absence de Michael Schumacher auprès de son fils est un problème pour son encadrement : "Si Michael était là, il dirait à Gunther où aller. Cela aiderait beaucoup."

Cependant, Ecclestone admet que la situation de Schumacher en F1 est actuellement compliquée : "S’il contrarie l’équipe et qu’elle le met à la porte, la question sera alors de savoir si une autre équipe est prête à le prendre."

"Il souffre donc un peu et espère que quelqu’un lui donnera une chance. Il a les capacités, donc la question est de savoir s’il y a une équipe qui veut le prendre pour essayer de voir s’il est aussi bon que son père."

D’autant que la situation chez Haas F1 n’est pas des plus confortables, avec une seule évolution prévue en Hongrie : "J’aimerais le voir dans une voiture différente, une voiture plus compétitive. J’aimerais le voir dans la Mercedes, ce serait bien."

Red Bull serait également un bon endroit pour Schumacher selon Ecclestone : "Ils s’occupent de leurs pilotes et essaient de trouver la meilleure situation pour eux. Vous pouvez voir à quel point le deuxième pilote de leur équipe est bon maintenant. Ils sont très bons et ils s’assurent que la voiture convienne au pilote."

Même Nikita Mazepin, qui se moquait récemment de son ancien équipier, admet que les critiques publiques ne sont pas une bonne chose : "J’ai été élevé de telle manière qu’il n’est pas d’usage de juger des personnes qui ont deux fois mon âge. Je ne le ferai donc pas."

"Je ne connais pas beaucoup de gens qui lisent des nouvelles négatives sur eux-mêmes et qui se conduisent ensuite mieux. Si la critique publique aide quelqu’un, alors tant mieux. Mais je pense qu’il est plus utile de s’asseoir personnellement avec une personne et de tout exprimer en tête à tête."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos