Formule 1

Ecclestone : Liberty doit prendre en charge les courses reportées

Il conseille ses successeurs à la tête de la F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 mars 2020 - 10:24
Ecclestone : Liberty doit prendre (...)

Comme nous vous le rapportions, Bernie Ecclestone a estimé que la saison ne devrait pas être disputée, avec tous les reports et annulations qui ont eu lieu. L’ancien PDG de la F1 juge qu’il sera difficile pour Liberty Media, ses successeurs, de tenir la saison, du fait de l’argent que vont perdre les promoteurs.

"Si vous étiez promoteur et que j’étais encore à la tête [de la F1], je dirais que je veux organiser votre course en novembre" estime Ecclestone. "Normalement, vous ne voudriez pas organiser une course en novembre."

"Le promoteur essaierait de retourner la situation et dire ’comment je vais faire fonctionner ça ?’ Financièrement ce n’est pas possible. La météo n’est pas bonne à ce moment-là donc les gens ne viendront pas. Ce n’est pas simple."

"Cela signifie que Liberty doit être préparé à dire que quoi qu’il arrive, ils prendront en charge la course. Si elle ne se dispute pas parce que les choses empirent, ils couvriront les dépenses, et si ça roule, ils compenseront les pertes subies par les promoteurs après le déplacement de leur manche."

Cependant, il craint que Liberty, qui subit aussi des pertes en bourse avec la crise, ne puisse pas se porter garant de ces sommes : "Ce sera difficile pour Liberty de monter au créneau et dire qu’ils vont le faire. Cela dépendra de l’argent qu’ils veulent y investir."

Mais Ecclestone avoue qu’il ne pensait pas voir un jour un Grand Prix de Monaco annulé, ce qui sera le cas cet année : "C’est le genre de choses dont on pensait qu’elles n’arriveraient pas."

"J’ai eu toutes sortes de problèmes avec eux. Ils ne voulaient pas nous donner les droits télé, il y a eu des grèves, ils ne voulaient pas nous payer, mais finalement on arrivait à régler tout ça."

"C’est donc vraiment triste qu’il n’y ait pas de Grand Prix de Monaco car c’est un événement traditionnel et génial. Je ne pourrais pas voir la F1 sans Monaco ou Ferrari. Ces deux choses font la F1."

Et le Britannique conclut avec du pessimisme pour Silverstone : "je ne vois pas comment ils pourront tenir leur course cette année".

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less