Ecclestone explique le problème qu’il a eu au Brésil avec son arme à feu

Ce n’était pas une arrestation

Recherche

Par Olivier Ferret

28 mai 2022 - 12:00
Ecclestone explique le problème (...)

Bernie Ecclestone a dû démentir des informations relayées par de nombreux médias en F1 selon lesquelles il aurait été arrêté au Brésil après avoir tenté de faire passer une arme à feu lors d’un voyage dans un avion privé.

Nextgen-Auto.com a choisi de ne pas publier cette information en attendant d’en savoir plus car les rumeurs sur la situation réelle étaient très floues. Et à raison.

"Je n’ai pas été arrêté, j’ai été interrogé à l’aéroport," a déclaré l’ancien patron de la F1, aujourd’hui âgé de 91 ans.

Ecclestone vit actuellement au Brésil avec sa femme et leur fils de deux ans, et il embarquait dans son propre avion pour un voyage en Suisse.

"J’avais une petite arme de poing minuscule, comme celle qu’une femme porte dans son sac à main au cas où quelqu’un lui sauterait dessus."

Il affirme également que l’arme ne s’est trouvée que "de manière accidentelle" dans sa valise, après l’avoir "posée sur un t-shirt qui a ensuite été empaqueté avec l’arme".

Le pistolet lui-même est un Seecamp LWS 32 - l’un des plus petits pistolets de poche au monde.

Quant à son interrogatoire, Ecclestone a expliqué : "Tout était très amical, très agréable, et il y avait de nombreux fans de Formule 1 à qui je pouvais parler."

"Je crois que le monde a d’autres problèmes importants avec les armes à feu, comme l’Ukraine et l’école au Texas. C’est juste que je n’ai jamais enregistré ce pistolet que j’avais oublié depuis longtemps. Je l’ai acheté à un mécanicien dans le paddock et je n’ai même pas de munitions pour ça. Il sert juste à faire peur."

Ce qui a pris du temps à l’aéroport et a pu faire croire à une arrestation ? "Payer l’amende d’environ 1200 dollars car je n’avais pas de monnaie brésilienne sur moi. Et c’est la seule qui était acceptée."

Ecclestone en profite pour dire qu’il coule des jours heureux avec sa femme au Brésil.

"En ces temps incertains, la seule chose importante est que la famille soit en bonne santé. Mon fils Ace, qui a presque deux ans maintenant, est déjà le véritable dictateur de la maison Ecclestone."

Info Formule 1

Photos

Vidéos