Ecclestone et Marko n’écartent pas un accident qui serait décisif pour le titre pilotes

"Personne ne veut céder et c’est compréhensible"

Recherche

Par Olivier Ferret

2 décembre 2021 - 10:23
Ecclestone et Marko n'écartent (...)

L’ancien grand patron de la F1, Bernie Ecclestone, admet qu’un accident qui serait décisif pour le championnat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton est une réelle possibilité au cours des 10 jours à venir, lors des Grands Prix d’Arabie saoudite ou d’Abu Dhabi.

"Bien sûr que cela peut arriver. Mais je pense que les deux pilotes ne veulent pas de ça. Ils ne seraient pas contents. J’espère qu’ils iront à Abu Dhabi avec le même nombre de points. Nous avons attendu longtemps un duel comme celui-ci. C’est pourquoi les fans regardent la Formule 1," confie Ecclestone.

"Verstappen et Hamilton sont tous les deux très compétitifs à leur manière. Les deux ont leur propre style. Les fans ne veulent pas savoir avant le départ qui va gagner. Je parie sur Max quand même, j’espère que je ne perdrais pas mon argent ! Ce serait bien de voir quelqu’un d’autre remporter le championnat du monde cette année."

Même le Dr Helmut Marko, le célèbre responsable de l’équipe Red Bull, admet qu’il ressent la tension entre les deux pilotes.

"L’intensité de cette lutte pour le championnat du monde dépasse tout ce que nous avons connu auparavant. C’est très dur. Vous pensez constamment à ce que vous pouvez faire différemment, faire mieux. Cela vous épuise lentement."

L’Autrichien admet que l’avantage de 8 points de Max Verstappen n’apporte pas assez de confort pour qu’une bataille en piste soit évitée ce week-end et repoussée au dernier Grand Prix.

"C’est un coussin, mais ce n’est pas suffisant. C’est une certaine marge de sécurité pour la conception stratégique de la course et Max l’aura certainement en tête. Mais ce n’est pas assez et s’il peut et doit dépasser Hamilton pour la victoire, il le tentera."

Quant au risque de collision qui en résulterait, il l’admet : "Quand ils se croisent en piste, c’est toujours très proche. Personne ne veut céder et c’est compréhensible. Parce que cela renforcerait moralement l’autre."

Pour Helmut Marko, le scénario idéal serait évidemment que son pilote puisse faire la course en tête. Et malgré la puissance du V6 Mercedes de Lewis Hamilton, il estime cela possible.

"Djeddah est un circuit urbain, et si Hamilton a des faiblesses, alors l’une d’entre elles c’est les circuits urbains. Il n’était pas au top à Monaco, ni à Bakou. J’espère que cette tendance se poursuivra."

Red Bull

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos