Formule 1

Du stress immense à la fierté : Pérez raconte sa fin de GP à Bakou

Le travail finit par payer pour lui

Recherche

Par Alexandre C.

11 juin 2021 - 10:16
Du stress immense à la fierté : Pérez (...)

Au restart du Grand Prix de Bakou, après le drapeau rouge, deux tours avant la fin de la course, Lewis Hamilton aurait pu et dû repasser en tête de l’épreuve. Car Sergio Pérez, alors en « pole », avait pris un mauvais envol, avec des pneus pas assez chauffés, notamment parce que Red Bull lui avait interdit de faire des zig-zag, pour ne prendre aucun risque suite à l’explosion du Pirelli de Max Verstappen.

On sait ce qu’il advint : Lewis Hamilton bloqua ses freins en appuyant sur le mauvais bouton, et Sergio Pérez put préserver la tête de course.

Pour son équipe Sergio Pérez est revenu sur ces moments stressants, avec un drapeau rouge qui bien sûr ne l’arrangeait pas sur le moment…

« En fait, j’avais tout à perdre. Ce n’était que deux tours, j’étais en pole... c’était une course que l’on pouvait perdre. J’essayais juste de faire le départ parfait et pour de nombreuses raisons, ça ne s’est pas produit. »

« Au final, nous avons eu de la chance car qui sait ce qui se serait passé si nous avions eu un bon départ, avec Lewis qui avait des problèmes de freins. »

« Tout s’est bien passé, mais cela a maintenu la tension sur les fans et sur nous. »

Ces deux tours à spectacle ont donné des idées à Stefano Domenicali, qui a pris argument de cette fin d’épreuve pour vanter le mérite des qualifications sprint.

Visiblement Sergio Pérez en plaisantait après coup avec le patron de la FOM...

« J’ai parlé avec Stefano après la course et je lui ai dit ’Vous aimez vraiment le spectacle’ ? et il a répondu ’C’est fantastique pour les fans’ et ainsi de suite. »

« Ça a bien fonctionné pour nous mais ça a évidemment mis beaucoup de stress juste pour deux tours. »

Ce succès vient récompenser les progrès constants de Sergio Pérez avec son équipe, déjà vus à Monaco avec un overcut réussi.

« Je me sens très fier. C’’est une victoire qui montre vraiment la quantité de travail que nous avons fourni depuis le premier janvier. »

« Ça prouve que le travail acharné finit toujours par payer. C’est un grand boost pour toute l’équipe, de savoir que nous avons deux voitures qui peuvent se battre et que nous pouvons vraiment gagner ce championnat. »

Désormais Sergio Pérez pourrait-il s’affirmer comme un candidat régulier à la victoire, puisque Helmut Marko l’a trouvé même parfois plus rapide que Max Verstappen en course ? A-t-il des ambitions plus élevées encore ?

« Ce n’est que la sixième course, peu importe où nous sommes maintenant, l’important c’est où nous serons à Abu Dhabi. Nous devons juste continuer à travailler, maximiser le potentiel de la voiture. »

« La route est si longue, tant de choses peuvent arriver, alors nous devons rester concentré et continuer à regarder vers l’avant. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less