Formule 1

Domenicali a hâte que la F1 reprenne après le confinement

Pour le moral et pour l’économie

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 avril 2020 - 17:01
Domenicali a hâte que la F1 reprenne (...)

Stefano Domenicali admet que la Formule 1 lui manque en cette période de confinement. L’ancien directeur de Ferrari, aujourd’hui PDG de Lamborghini, est un aficionado de sport et reconnaît qu’en ces temps de reports et d’annulations, les dimanches n’ont pas la même saveur.

"Je suis un sportif dans l’âme. J’ai toujours vécu avec ces rendez-vous du week-end. J’ai du mal à vivre sans matches de football et sans courses automobiles. Ne plus avoir la F1 le dimanche me fait bizarre," confie-t-il au journal L’Equipe.

"J’espère que la course automobile et le sport vont rapidement reprendre. Il ne s’agit pas juste de notre moral, qui doit être soigné et entretenu par ce genre de contenus à ne surtout pas négliger, mais surtout de notre économie."

Domenicali admet que parmi les choses qui lui manquent c’est de suivre son ancienne équipe, Ferrari, et la progression de la nouvelle star, Charles Leclerc.

"C’est un garçon exceptionnel, un talent hors norme. Il ne fait aucun doute qu’il connaîtra un avenir brillant," prédit l’Italien.

"D’abord, il possède un caractère épatant, une personnalité touchante et des compétences de pilotage impressionnantes. Charles me rappelle Jules (Bianchi), que j’ai eu la chance de connaître. Il m’arrive de penser à ce pilote dont le talent a été ruiné par cet accident et je prie souvent à sa mémoire."

"Charles a rapidement appris à être patient chez Ferrari afin de vite y grandir. Il est jusqu’à la dernière goutte de son sang marqué du sceau de Ferrari. Il respire Ferrari. N’oubliez pas qu’il a comme Jules fait partie de la Ferrari Academy très jeune. Il parle couramment italien et, franchement, même si je respecte sa nationalité monégasque, beaucoup dans notre pays le considèrent comme italien, surtout après sa formidable victoire à Monza la saison dernière."

"Il sera l’un des principaux protagonistes de la F1 du futur, qui sera forcément différente de celle que nous avons connue," ajoute l’ancien directeur de la Scuderia.

"La simulation fait désormais partie du développement de la F1 et les jeunes sont nés dans cet environnement qui fait partie de leur vie, et où ils sont bons. Cela leur permet d’être plus efficaces plus rapidement."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less