Formule 1

Djeddah était ’l’apogée du chaos’ entre Verstappen et Hamilton

Albon a été impressionné par les tensions entre les deux pilotes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 décembre 2021 - 16:24
Djeddah était ’l’apogée du chaos’ (...)

Alex Albon, le pilote essayeur et réserviste de Red Bull, juge que la lutte entre Max Verstappen et Lewis Hamilton a atteint un point à la limite de l’acceptable, ce dimanche à Djeddah, lors du Grand Prix d’Arabie saoudite.

Le Thaïlandais parle de "chaos" pour décrire les affrontements en piste, mais regrette cependant les multiples interventions des commissaires de course. Le pilote Red Bull n’est pas étonné cependant que l’on en arrive à des tensions si élevées.

"Je pense que ça s’intensifie, et à chaque course, ça s’intensifie de plus en plus et vous pensez, ’ok, c’était serré’. Nous l’avons vu quelques fois cette année, mais c’était l’apogée d’une sorte de chaos, pour être honnête" a déclaré Albon au podcast F1 Nation.

"J’apprécie [la lutte pour le championnat], je pense que nous l’apprécions tous, mais il semble que beaucoup de choses aient été décidées dans le bureau des commissaires plutôt que sur la piste."

Albon pense que Hamilton était conscient de l’objectif du freinage de Verstappen au 37e tour : "Je pense qu’en tant que pilote, vous savez surtout, avant même qu’il ne se laisse dépasser, vous pouviez savoir ce que Max faisait. Lewis savait aussi ce que Max faisait."

"Ça a continué jusqu’au point où le panneau DRS se rapprochait de plus en plus et les deux essayaient de s’assurer qu’ils n’étaient pas celui qui était devant, au point qu’ils étaient presque arrêtés, et c’est à ce moment-là qu’il y a eu un contact."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less