Formule 1

Dix ans après ses débuts en F1, Grosjean se remémore ses 5 GP préférés

Deux avec Haas, trois avec Lotus

Recherche

Par A. Combralier

2 juin 2019 - 18:31
Dix ans après ses débuts en F1, (...)

Le Grand Prix du Canada, le week-end prochain, marquera déjà le 150e départ en F1 de Romain Grosjean. Le Français est désormais un pilote bien établi et expérimenté dans la discipline, alors que sa place en F1, après une première saison à oublier avec Renault, n’avait rien de l’évidence au tournant de la décennie.

Pour Haas F1, Romain Grosjean a dressé la liste de ses cinq GP préférés. Et forcément, ceux avec l’équipe américaine arrivent en premier ! :

Australie 2016 – Haas – 6e place (photo)

« C’était ma première course avec Haas, et leur première en F1. Il y avait un nouveau système de qualifications par élimination, que nous n’avions pas bien compris, donc nous avions commencé la course 19e et 20e. »

« Nous n’attendions pas grand-chose de la course et finalement, la voiture de sécurité a été déployée. L’équipe m’a dit de rester en piste et il y a eu un drapeau rouge. A ce moment, on pouvait changer les pneus gratuitement dans la ligne des stands, et je n’ai pas réalisé à quel point nous étions bien placés au classement. »

« Nous avons abordé la deuxième moitié de la course avec des pneus neufs, et personne ne m’a ensuite dépassé. J’ai franchi la ligne en sachant que nous avions eu un bon résultat, et puis on m’a dit que nous avions fini 6e pour notre première course, ce qui était assez incroyable. »

Autriche 2015 – Haas – 4e place

« Cette course fut mon meilleur résultat avec Haas jusqu’à présent. Nous étions très bons en qualifications, et nous avions battu l’une des Red Bull. Tôt dans la course, la Red Bull m’a dépassé, mais j’étais toujours heureux d’être le meilleur des autres. »

« Il y a eu un abandon, et puis quelques autres voitures devant ont abandonné aussi, et avant de le savoir, nous étions 4e. Les pneus arrière avaient de grosses cloques, et je me disais juste, allez, finissons la course et espérons que les pneus tiennent. Et ce fut le cas. J’ai fini 4e, et Kevin 5e, donc c’était un résultat formidable pour l’équipe. »

États-Unis 2013 – Lotus – 2e place

« J’avais été un peu malade tout le week-end. Mais je m’étais qualifié en 3e place, ce qui est bien. En course, j’ai pris un bon départ et réussi à dépasser Webber sur la Red Bull. Il a roulé à une seconde de moi pendant presque toute la course, mais j’ai utilisé le KERS, que nous avions alors, pour m’assurer qu’il ne me dépasse pas. J’ai fini 2e, ce qui était un très bon résultat pour nous. »

Belgique 2015 – Lotus – 3e place

« Je m’étais qualifié 4e, ce qui était incroyable, puisque Lotus était en difficulté financière. Nous n’avions qu’une boîte de vitesses , que j’avais dû utiliser vendredi et samedi, mais elle avait cassé le vendredi. Donc nous avions récolté une pénalité de cinq places. »

« J’ai commencé la course avec un rythme très rapide et je me suis installé à la 4e place, après quelques bons dépassements sur les Williams et une Red Bull. Je chassais Sebastian Vettel, qui était sur une stratégie à un tour et je le rattrapais, avant que son pneu arrière n’explose dans les derniers tours. J’ai hérité de la 3e place et fini sur le podium, mon plus récent à ce jour en F1. »

« Nico Rosberg m’a dit sur le podium qu’il avait été impressionné de voir que nous avions réussi à finir 3e avec la voiture ! Avec les problèmes financiers de l’équipe – il y avait même des huissiers de justice dans le garage – c’était un vrai encouragement pour l’équipe. »

Japon 2013 – Lotus – 3e place

« Je m’étais qualifié 4e sur la grille et après un départ incroyable, j’ai mené la course pendant 30 tours. Je pensais que j’allais remporter ma première victoire en F1 ! »

« Red Bull a adopté une stratégie à trois arrêts et nous avons adopté la mauvaise stratégie avec deux arrêts. Nous aurions dû passer en tendres, tendres, durs, mais nous avons choisi tendres, durs, durs. »

« Red Bull avait un meilleur rythme et un meilleur plan de course. Nous aurions pu les garder derrière, mais ils m’ont juste dépassé. J’ai terminé 3e, avec une très large avance sur la 4e place. »

Haas F1

expand_less