Formule 1

Diversité, écologie : Hamilton veut peser plus chez Mercedes F1 avec son prochain contrat

C’est pour cela que cela prend du temps

Recherche

Par Alexandre C.

12 novembre 2020 - 17:44
Diversité, écologie : Hamilton veut (...)

Lors du dernier Grand Prix à Imola, Lewis Hamilton a jeté un petit doute sur son avenir, en laissant entendre qu’il pourrait rester en F1 pour un laps de temps plus court qu’on pourrait le penser. Forcément, une telle déclaration a relancé les spéculations sur son avenir, alors qu’il n’a toujours pas prolongé pour l’an prochain.

Maintenant que l’avenir de Toto Wolff sera stable au moins pour l’an prochain, comme le directeur d’écurie l’a annoncé, que va faire Lewis Hamilton ? Prolonger officiellement ? Ou bien l’incertitude de la situation sanitaire et économique va-t-elle le conduire à repousser plus encore les délais ?

Qu’est-ce qui clocherait dans les négociations en cours ? Interrogé en conférence de presse aujourd’hui à Istanbul, le pilote Mercedes a semblé assez évasif et détendu…

« Croyez-le ou non, je ne sais pas encore avec certitude ce qui manque. Je n’ai pas encore toutes les réponses à ce que je veux faire. Le fondement du contrat que j’ai, je crois que c’est le meilleur contrat qui soit en termes de structure, de gestion du temps, d’équipe qui m’entoure. »

« C’est génial. Mais je cherche toujours à voir comment nous pouvons nous améliorer. Comment puis-je être plus efficace et en faire plus pour les partenaires ? Comment puis-je me positionner pour en faire plus pour l’équipe ? »

Plus l’engagement de Mercedes pour la diversité sociale et l’écologie se confirme, plus Lewis Hamilton souhaite justement y prendre part. De quoi lui tailler un rôle sur mesure en tant qu’ambassadeur Mercedes à plus long terme ?

C’est en effet à l’après-F1 que songe Lewis Hamilton, et cette perspective pourrait être aussi incluse dans le futur contrat du pilote.

« C’est facile d’aller signer un contrat et de continuer à ne pas penser à l’après. Et je suis très conscient de cette idée : je veux continuer avec Mercedes, j’aimerais les aider dans cette quête de changement. »

« C’est pour les pousser à rendre leurs voitures vertes, et électriques, je veux les aider dans cette voie. J’aimerais les aider à promouvoir la diversité parce qu’au sein de l’organisation, comme dans toute organisation, il n’y en a pas assez. Il y a donc beaucoup de choses à discuter, et beaucoup à faire. »

Puisqu’il ne reste plus que 4 courses cette saison, le plus logique serait aussi d’attendre tranquillement la mi-décembre et la trêve hivernale pour que les négociations aboutissent calmement...

C’est aussi à ce calendrier que pense Lewis Hamilton. Et qu’on se le redise : ce retard ne signifie pas qu’il arrêtera la F1 pour tout de suite, de manière inattendue, comme l’avait fait Nico Rosberg fin 2016.

« Je pense que c’est quelque chose que nous ferons [la prolongation] après avoir fini notre travail, alors surtout à la fin de l’année. Mais rien n’est gravé dans la pierre. »

« Il s’agit juste d’en parler. Pour l’instant, je n’ai pas l’impression d’en avoir fini. Il y a toujours des domaines à améliorer. »

« J’aime la course. J’aime le défi. Et je ne pense pas que cela va changer de sitôt. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less