Formule 1

Di Montezemolo : ’Je peux résoudre’ les problèmes de Ferrari

L’ancien PDG propose ses services à la Scuderia

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 décembre 2020 - 10:09
Di Montezemolo : ’Je peux résoudre’ (...)

Après une saison très décevante pour Ferrari, qui selon les critères fut sa pire depuis 30 à 40 ans, l’ancien PDG de la marque Luca di Montezemolo s’avoue attristé et inquiet pour son ancien team. Il laisse entendre qu’il sait exactement ce qui ne fonctionne pas chez les Rouges.

"Je pense savoir quels sont les problèmes et je peux les résoudre, je sais ce qu’il faut faire à temps" a déclaré di Montezemolo. "Mais je vois avec beaucoup de regret une équipe Ferrari faible, loin des premières places, et ça m’inquiète car c’est un moment très difficile pour l’équipe."

"C’est une Ferrari très différente de celle que je gérais, elle fait très attention à la bourse, elle a augmenté la production des voitures de route, mais pour la première fois elle a un leadership qui ne connaît pas la Formule 1."

Louis Camilleri a démissionné pour des raisons de santé de son poste de PDG, et di Montezemolo aurait vu Stefano Domenicali comme homme de la situation. Mais l’ex-PDG de Lamborghini va désormais diriger la F1 : "Après la démission de Camilleri, j’espère qu’ils choisiront bien le nouveau PDG car il y a une équipe à renforcer."

"Je suis désolé de le dire, mais il y aurait eu une personne parfaite pour diriger Ferrari : je parle de Stefano Domenicali, dont je suis sûr qu’il fera très bien son travail dans son nouveau rôle."

Di Montezemolo, qui a mené Ferrari au succès dans les années 2000, est prêt à prendre un rôle de consultant au sein de la Scueria, et il se dit prêt à offrir ses lumières : "S’ils veulent entendre des suggestions, je serais heureux de les partager. J’aime beaucoup Ferrari."

"Ce sont des moments très difficiles à cause du manque de victoires et je veux éviter de créer d’autres éléments de controverse. J’essaie d’être constructif, mais je suis inquiet car Ferrari n’a pas mené un seul tour dans toute la saison. Il y a des problèmes qui viennent de loin et ils créent des questions sur l’avenir."

L’Italien note que Binotto est "très seul" dans l’équipe, et analyse deux axes de problèmes à résoudre : "Ils sont doubles. Tout d’abord, il y a une organisation horizontale qui ne tient pas la route en Formule 1."

"Elle est typique de ceux qui manquent d’expérience et de connaissances, et peut-être même d’humilité pour voir comment les meilleures équipes sont organisées, ou comment Ferrari elle-même a été organisée."

"Deuxièmement, pour gagner, vous devez avoir dans l’équipe un élément qui fait la différence et apporte de nouvelles compétences. J’avais une équipe très forte parce que j’ai toujours essayé de choisir des personnes expérimentées."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less