Formule 1

Développer la VF-21 serait de la ‘folie totale’ pour Steiner

Il vaut mieux se concentrer sur l’an prochain

Recherche

Par Alexandre C.

2 avril 2021 - 15:43
Développer la VF-21 serait de la (...)

La Haas 2021 est comme attendu, la voiture la plus lente du plateau, avec un écart certain y compris sur les Williams F1. La VF-21 a potentiellement une grande marge de progression, mais vu l’écart avec le milieu de grille, cela fait-il du sens de continuer à la développer (après les évolutions attendues à Imola) alors que se profile, l’an prochain, le nouveau règlement F1 ?

Günther Steiner, le directeur d’écurie, a adopté une stratégie claire en la matière : vu le rythme de la VF-21, et étant donné les limitations budgétaires de Haas, développer la voiture 2021 serait tout simplement de la « folie totale. »

« Le seul développement que nous avons fait était de nous adapter aux règles de cette année, donc vous ne pouvez pas vous attendre à ce que la voiture s’améliore. Avec le changement de règles, la voiture a en fait empiré car nous avons enlevé de l’appui. »

« Sur la voiture, j’ai toujours été très franc parce que la voiture est ce qu’elle est cette année. Lorsque nous avons commencé le développement en novembre de l’année dernière, nous savions que nous ne pourrions pas rattraper le retard. Pourquoi gaspiller de l’argent ? »

« La voiture était mauvaise en 2018, elle ne s’est pas beaucoup améliorée l’an dernier et tout à coup, il faudrait investir un an de développement dans une voiture qui ne fera que 23 courses ? Je veux dire que ce serait de la folie totale à mon avis. »

« Donc, comme tout le monde le sait, nous devons limiter ces dépenses, mais nous essayons toujours de tirer le meilleur de la voiture. Vous ne dites pas, ’Je ne veux pas plus’." »

Les quelques pièces attendues pour Imola vont-elles au moins permettre à Nikita Mazepin et Mick Schumacher d’évoluer moins loin des Williams F1 ?

« Nous avons des pièces pour Imola, parce que nous n’avons pas pu les préparer pour Bahreïn, alors nous avons fait ce que nous avons pu. »

Les espoirs de Haas et de Günther Steiner se reportent donc vers l’an prochain et le nouveau règlement...

« A un moment donné, vous vous demandez... si nous investissons beaucoup, allons-nous être sixièmes ? Non. Allons-nous être septièmes ? Non. Le mieux que nous puissions viser est la huitième place [au classement des constructeurs] et ensuite, il faut se demander si cela vaut vraiment la peine d’investir son avenir dans les six prochains mois et de perdre de vue les cinq prochaines années. Non. »

« Pour moi, oui, nous serons à l’arrière cette année, mais l’année prochaine, j’espère que nous pourrons - ou l’objectif est de - revenir là où nous étions en 2018 (5e au classement des constructeurs), et non là où nous étions ces deux dernières années (9e au classement des constructeurs). »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less