Développer la nouvelle Mercedes F1 a été ‘difficile et stimulant’ selon Allison

En raison de la multiplicité de nouveaux challenges

Recherche

Par Alexandre C.

28 janvier 2022 - 18:19
Développer la nouvelle Mercedes F1 a (...)

Alors que le développement de la Mercedes F1 W13 est presque achevé, avant l’arrivée d’évolutions bien sûr, James Allison, le directeur technique en chef de Mercedes, a fait le point sur les changements induits par ce nouveau règlement aérodynamique, qui a donné tant de casse-tête aux ingénieurs.

Pour maîtriser ces changements, il fallait en comprendre d’abord la philosophie. En clair la F1 voulait rapprocher la grille, à la fois par l’aérodynamique et la compression des budgets. Ce dernier élément en particulier jouera certainement contre l’avantage structurel des écuries de pointe.

« Au lieu des deux à trois secondes qui séparent l’avant de l’arrière aujourd’hui, ils espèrent une grille beaucoup plus serrée. Ils ont souvent suggéré que si tout le plateau F1 était compressé en une seule seconde, nous aurions une formule plus excitante que celle à laquelle nous sommes tous habitués. »

« Mais il ne s’agit pas seulement de compresser le plateau et les performances ; mais aussi d’avoir une configuration de voiture qui permettrait aux F1 de courir plus efficacement les unes avec les autres sur la piste, et de permettre une forme de dépassement plus facile et plus naturelle que celle à laquelle nous avons été habitués en Formule 1 ces dernières saisons. »

« Et la raison pour laquelle le règlement aérodynamique a été si substantiellement remanié était d’essayer de créer une configuration aérodynamique qui permettrait d’avoir un écoulement de l’air moins désordonné, permettant à une voiture qui suit une autre voiture d’être moins perturbée par la présence de cette voiture devant elle. »

« Et enfin, il faut que ces voitures soient plus abordables pour toutes les équipes de la grille, quel que soit leur budget. Ils voulaient simplifier certains aspects du sport d’un point de vue technique afin que les équipes avec des budgets moins élevés puissent avoir les mêmes chances avec ce règlement. »

« Tels étaient les objectifs principaux de ce règlement, et je suppose que ce sont les raisons de ce grand changement. »

Pour James Allison, tous ces changements ne sont « pas faciles à mettre en œuvre. »

« C’est pourquoi ce règlement est si grand, si différent de tout ce qui l’a précédé. »

Mais pour l’ancien directeur technique de Ferrari, la F1 va-t-elle vraiment atteindre son but avec ce nouveau règlement aérodynamique ? Surtout si les F1 ne sont pas plus de 2 secondes plus lentes qu’en 2021, mais finalement presque aussi rapides, ce que la FIA n’avait pas prévu ?

« Quant à savoir si ces nouveaux objectifs seront atteints ou non dans cette nouvelle formule, c’est une toute autre question, et le temps nous le dira. »

« Ce sont des problèmes très délicats, et pas du tout faciles à résoudre par le biais de la réglementation technique. »

La F1 est dans l’inconnu, et les équipes avec elles. Car étant donné que la voiture sera 100 % nouvelle, ou presque, comment savoir si Mercedes a fait du bon travail pendant l’hiver ?

Ce qui est clair, c’est que la Mercedes W13 sera celle ayant reçu les changements les plus drastiques, depuis au moins 2014.

« Elle est entièrement nouvelle. Pas seulement nouvelle comme avec de nouvelles pièces, mais nouvelle car ayant une philosophie complètement nouvelle, un package aérodynamique complètement différent, des freins différents, des roues différentes, et surtout, des pneus différents. »

« Et même le moteur, l’un des éléments les moins touchés par les réglementations, doit être préparé de manière à pouvoir être gelé pendant trois ans. »

« Toutes les qualités que l’on peut y mettre, il faut les mettre maintenant ou se taire à jamais parce qu’après cela, les changements seront très, très difficiles à réaliser. »

Un tel développement a donc donné du fil à retordre à l’équipe de James Allison...

« Il a donc été incroyablement difficile, très stimulant et long de faire le tour de la question et d’essayer de déterminer quelle est la meilleure réponse à ces règlements ; et de voir comment trouver les opportunités pour mettre sur la piste, dans quelques semaines, une voiture qui nous donne une chance d’être compétitifs dès le début. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos