Développement en soufflerie : cette nouvelle règle cruciale pour les F1 2022

Les restrictions doublées entre chaque équipe

Recherche

Par Alexandre C.

22 janvier 2022 - 12:11
Développement en soufflerie : cette (...)

Tout à son objectif de niveler les écarts entre équipes, la F1 a depuis deux années mis en place un système de restriction du temps de développement en soufflerie et en CFD, basé sur le classement des constructeurs de l’année n-1 (jusqu’au 30 juin) puis de la saison en cours (après le 30 juin).

En clair, l’équipe qui finit première du classement aura moins de temps de passage en soufflerie que la 2e, etc. jusqu’à la fin du tableau. Le but étant donc de rapprocher les écarts.

Cela veut dire que Red Bull a commencé la saison 2021 avec le 2e total de temps de développement ; mais puisque l’équipe de Milton Keynes était première du classement des constructeurs au 30 juin, c’est Mercedes qui a récupéré ensuite un peu de temps disponible par rapport à sa concurrente.

A l’inverse, Ferrari, 6e du classement des constructeurs 2020, a pu avoir une bonne marge de développement en plus par rapport à Red Bull ou Mercedes (plus de 168 runs en soufflerie en plus par rapport à Mercedes). Utile pour développer sa voiture 2022…

Le temps de développement aérodynamique ne fait pas tout : par exemple McLaren, avec sa soufflerie obsolète, maximise moins chaque temps de passage.

Mais la saison 2022 va voir un changement important : la différence du temps de soufflerie entre chaque place au classement des constructeurs, passera de 2,5 à 5 %. Un doublement censé niveler plus encore le plateau. Et cela aura de l’importance en plein début d’une règlementation aérodynamique.

Mattia Binotto, qui estimait que les différences de temps en soufflerie ne « changeaient pas la donne » l’an dernier, dirait-il la même chose avec ce doublement des écarts ?

Cela signifie que Mercedes, restant championne au classement des constructeurs, aura 70 % du total du 7e de la saison 2021 (Aston Martin). Red Bull aura 75 % du total d’Aston Martin F1 et donc 5 % de temps de développement en plus que Mercedes.

Ferrari aura 5 % de temps de développement en soufflerie en plus que Red Bull, etc.

Avec 20 % de temps de passage en soufflerie en plus que Mercedes, Alpine va aussi avoir des ressources pour exécuter son « plan ».

Dans le bas du tableau, Haas aura 144 passages en soufflerie en plus que Mercedes, et 900 « items » (lancements de simulations) de CFD que Mercedes. Soit 45 % de temps de passage en soufflerie en plus que Mercedes. Le choix de sacrifier la saison 2021 trouve aussi son utilité ici.

Tableau du développement aérodynamique à partir du 1er janvier 2022 :

Equipe% de développement maxEssais en soufflerieEssais en CFD
Mercedes 70% 224 1400
Red Bull 75% 240 1500
Ferrari 80% 256 1600
McLaren 85% 272 1700
Alpine 90% 288 1800
AlphaTauri 95 % 304 1900
Aston Martin F1 100 % 320 2000
Williams 105% 336 2100
Alfa Romeo 110% 352 2200
Haas 115% 368 2300

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos